•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est « comme une gifle », dit le DG du Grand Prix de Trois-Rivières

Dominic Fugère au conseil.

Le directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières, Dominic Fugère, à la sortie du conseil municipal lors duquel le versement d'une subvention de 100 000 $ a été refusé par la majorité des conseillers municipaux.

Photo : Radio-Canada

Marilyn Marceau

Le directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R), Dominic Fugère, est déçu du résultat du vote tenu mardi soir au conseil municipal. Il comptait sur cette subvention de 100 000 $ de la Ville pour offrir des activités extérieures familiales gratuites, en marge du rallycross hivernal.

Je ne vous cacherai pas qu'en tant que directeur général d'un événement où il y a au-delà de 1100 bénévoles, dont certains étaient derrière nous dans la salle, qui a 140 000 visites dans l'année, on prend cela un peu comme une gifle, a-t-il déclaré à l'issue de la séance du conseil municipal.

L'équipe de Facteur matinal s'est entretenue mercredi matin avec Dominic Fugère; écoutez l'entrevue ici.

Mardi soir, au moins une trentaine de personnes se sont présentées vêtues de chandails bleus du GP3R pour soutenir l'organisation et tenter d'influencer les conseillers municipaux.

De se faire traiter de cette façon-là, avec un bilan environnemental qui débute et qui s'améliore, je trouve ça un peu dur comme décision.

Dominic Fugère, directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières

Dominic Fugère se réjouit toutefois d'avoir entendu des conseillers, même parmi ceux qui ont voté contre la résolution, réitérer leur confiance envers l'organisation qu'est le Grand Prix de Trois-Rivières et son événement qui se tient l'été.

Le directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières soutient que, dans les circonstances, la programmation familiale et gratuite ne sera très probablement pas au menu du rallycross polaire qui doit se dérouler du 31 janvier au 2 février 2020.

On va être obligé de mettre au moins une croix là-dessus.

Dominic Fugère, directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières

C'est pas dans notre plan d'affaires, ce n'est pas dans notre montage financier de pouvoir les financer, ce n'est pas non plus notre fonds de commerce. Nous, on est un Grand Prix, donc on organise des courses de voitures, a-t-il déclaré. L'apport de la Ville était pour les activités familiales, les activités grand public, les activités gratuites, de notre côté.

Dominic Fugère va rencontrer les membres du conseil d'administration mercredi après-midi. Il doit aussi parler aux partenaires de l'événement.

Sur la question de savoir si les courses du rallycross polaire auront lieu malgré ce refus de la Ville, il dit : On ne peut être sûr de rien. [...] C'est le plan de match, mais on ne peut pas être certain.

Le coût du projet est de 1 million de dollars. L'événement recevra notamment des subventions des gouvernements provincial et fédéral.

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale