•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba lance une campagne d’éducation pour la consommation du cannabis comestible

Plusieurs produits comestibles à base de cannabis sont présentés dans la vitrine d'un commerce.

Le gouvernement manitobain prévoit de mettre en garde ses citoyens contre les produits de cannabis comestibles et d’interdire leur consommation dans les lieux publics.

Photo : iStock / Gwengoat

Radio-Canada

La Régie des alcools, des jeux et du cannabis du Manitoba a lancé mardi une nouvelle campagne de sensibilisation intitulée Je connais mes limites visant les produits comestibles du cannabis. Ceux-ci pourront être vendus légalement au Canada à compter de la mi-décembre.

Cette campagne bilingue se fera avec des affiches placées dans les lieux publics, ainsi qu'avec des informations offertes sur Internet et dans les réseaux sociaux. De plus, environ, 450 000 $ seront consacrés à la publication de dépliants, selon la Régie.

L’année dernière, une campagne similaire a eu lieu pour le cannabis non comestible.

Notre objectif est toujours… de fournir des informations pour encourager et améliorer la sécurité du public et des consommateurs, fait savoir Kristianne Dechant, directrice générale de l’autorité de la Régie des alcools, des jeux et du cannabis du Manitoba.

Le gouvernement prévoit informer ses citoyens au sujet des effets des produits de cannabis comestibles et d'en interdire la consommation dans les lieux publics.

Le ministre de la Justice, Cliff Cullen, a annoncé mardi que son gouvernement présentera un projet de loi avant la mi-décembre afin d’interdire la consommation publique de cannabis récréatif sous toutes ses formes.

La loi manitobaine actuelle sur la consommation publique cible les cigarettes et les vapoteuses de cannabis. Elle laisse la porte ouverte aux huiles, aux vaporisateurs et autres formes de cannabis disponibles depuis la légalisation l'an dernier.

M. Cullen indique que la province souhaite restreindre toutes les formes de consommation publique.

Interdire la consommation en public, je pense, empêche que le cannabis soit un produit courant , affirme-t-il.

La plupart des autres provinces ont interdit toute forme de consommation publique de cannabis non médical dès le début de la légalisation, mais le Manitoba dit avoir été pris au dépourvu.

Le premier ministre Brian Pallister a déclaré qu’il pensait que les huiles, les gélules et d’autres formes de cannabis non inhallées n’allaient être légales qu’après la légalisation du cannabis comestible.

La Régie des alcools, des jeux et du cannabis du Manitoba souligne l’importance de consulter la teneur en THC des produits et rappelle que les effets du cannabis ingéré peuvent débuter jusqu’à deux heures après sa consommation.

Manitoba

Cannabis