•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse des impôts fonciers à prévoir à Yellowknife

La ville de Yellowknife vue de haut.

La ville de Yellowknife compte 20 600 habitants.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le conseil municipal de Yellowknife pourrait augmenter les impôts fonciers de 8,48 % l’an prochain, selon le budget proposé lundi, sauf si les services municipaux subissaient des compressions.

En plus des impôts fonciers, une hausse de 3 % à 3,5 % sur trois ans pourrait également être imposée aux factures d’eau ou sur les frais de déversement à la décharge municipale.

Les administrateurs de la capitale ténoise ont expliqué au conseil que ces augmentations sont nécessaires pour réaliser les projets que s’est donnés la Municipalité, notamment la construction d’une piscine municipale dont le coût atteindra des dizaines de millions de dollars.

Une femme au micro regarde un écran d'ordinateur.

La directrice des services corporatifs, Sharolynn Woodward, a expliqué au conseil municipal que le budget proposé prend en considération les projets d'infrastructure et le sous-financement de la ville.

Photo : Radio-Canada / Katie Toth

D'après la directrice des services corporatifs, Sharolynn Woodward, il n’y a pas eu d’augmentation des impôts fonciers pendant quatre années de suite, sans oublier que pendant l'année 2000, le conseil municipal a choisi de réduire la facture des contribuables de 2 %.

La situation menace la cote de crédit de la ville, affirme-t-elle.

Du même souffle, la directrice souligne que la ville est sous-financée de 11,4 millions de dollars annuellement par le gouvernement territorial à l’exception de 2019 pour laquelle a été octroyé un paiement supplémentaire de transfert du Fonds de la taxe sur l'essence.

Des solutions étudiées

La mairesse de Yellowknife, Rebecca Alty, a affirmé à la presse avoir l’intention de rencontrer les nouveaux ministres des Finances et des Affaires municipales et communautaires afin de discuter d’une augmentation du financement.

Le conseiller Robin Williams dit avoir l’intention d’étudier le budget de près pour y trouver des économies. Selon lui, après des années sans une hausse des impôts fonciers, la municipalité doit progresser de façon à offrir plus de services.

Avec les informations de Katie Toth/CBC

Grand-Nord

Politique municipale