•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ce joueur professionnel de Fortnite a été banni du jeu à vie pour avoir triché

Jarvis pleure devant la caméra dans la vidéo où il annonce son bannissement de Fortnite.

L'éditeur de « Fortnite », Epic Games, a une politique de tolérance zéro en ce qui concerne les logiciels de triche.

Photo : Capture d'écran YouTube

Radio-Canada

Le joueur professionnel de Fortnite Jarvis Khattri, 17 ans, a été banni à vie du populaire jeu parce qu’il a partagé sur YouTube des vidéos dans lesquelles il se sert d’un aimbot, un logiciel qui permet de viser automatiquement ses adversaires. La vidéo dans laquelle il fond en larmes en parlant de son bannissement est rapidement devenue virale, accumulant plus de 5 millions de vues en moins de 48 heures. 

C’est la première fois que je fais quelque chose de la sorte et bien sûr, je n’ai jamais fait ça dans un mode de jeu compétitif », dit celui qui est connu sous le nom Jarvis, directement à la caméra. « Évidemment, c’était une grosse erreur.

Le membre de l’équipe FaZe Clan soutient qu’il a triché dans le seul et unique but de divertir son public. Jarvis compte plus de deux millions d’abonnés au compte YouTube sur lequel il publie ses vidéos dans lesquelles il remporte des défis dans Fortnite. Il explique dans sa récente vidéo que le jeu a eu un grand impact sur sa vie et que sa carrière en dépend.

Un porte-parole d’Epic Games, l’éditeur du jeu de tir, a déclaré au site Polygon que la punition du joueur est conforme à ses politiques.

Nous avons une politique de tolérance zéro en ce qui concerne les logiciels de triche, explique-t-il. Quand les gens utilisent des aimbots ou d’autres technologies qui leur procurent un avantage injuste, ils ruinent le jeu pour ceux et celles qui jouent de manière honnête.

Une décision contestée

Plusieurs figures connues de la communauté Fortnite se sont insurgées contre la décision d’Epic Games, soutenant que la punition donnée à Jarvis est démesurée.

Le diffuseur en direct le plus populaire au monde, Ninja, a dit que Jarvis est encore super jeune et que ce n’était pas arrivé dans un tournoi, visiblement frustré.

Le joueur professionnel québécois d’Overwatch Félix xQc Lengyel a aussi critiqué la décision d’Epic Games, rappelant qu’un joueur qui avait triché dans un tournoi officiel en mai dernier a seulement été banni temporairement.

Ce dernier n’avait cependant pas utilisé de logiciel, mais avait plutôt fait de la collusion avec d’autres joueurs pour faciliter ses victoires.

Avec les informations de Polygon, et Vice

Jeux vidéo

Techno