•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle usine de recyclage de pneus à Bécancour d'ici le printemps 2020

Des pneus sont sur une ligne de montage dans une usine.

Des pneus qui sont recyclés dans une usine.

Photo : Société Écosource Recyclage

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une usine de recyclage de pneus verra le jour à Bécancour au cours de la prochaine année. La Société Écosource Recyclage a indiqué mardi que son projet, évalué à 13 millions de dollars allait bon train et que son usine pourrait être en activité au printemps 2020.

Une vingtaine de personnes travailleront pour la Société Écosource Recyclage. L’usine serait la plus importante du genre au Québec.

La présidente d'Écosource Recyclage, Hélène Major, estime que le recyclage des pneus est un enjeu important dans la province.

Une femme répond aux questions du journaliste.

La présidente de la Société Écosource Recyclage, Hélène Major.

Photo : Radio-Canada

Un moment donné, il faut réagir, il y a encore beaucoup de pneus qui ne sont pas recyclés!

Une citation de :Hélène Major, présidente de la Société Écosource Recyclage

Hélène Major indique que le procédé utilisé pour recycler les matériaux ne sera en aucun cas mauvais pour l’environnement.

Il y a beaucoup de pneus qui sont brûlés dans les fonderies à Québec, ce qui n’est pas bon pour l’environnement, dénonce-t-elle. D’autres pneus sont mis dans les décharges et prennent de la place ou encore, ils sont enfouis.

La présidente rappelle que c’est aussi un enjeu de santé. Quand on parle de pneus dans une décharge, l’eau est stagnante, ça amène des moustiques et ça amène des maladies.

Un projet accepté rapidement

L’endroit pourra recevoir de six à huit camions de pneus par jour et aura une capacité de production de 70 000 tonnes par année.

Le maire répond aux questions du journaliste.

Le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois.

Photo : Radio-Canada

Pour le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, c’est une bonne nouvelle pour la région. Il n’y a pas de brûlage, il n’y a aucune opération qui peut être nocive pour l’environnement.

Il souligne que la Ville a accepté très rapidement que le projet aille de l’avant. Habituellement, à Bécancour, ça prend des années pour certains dossiers, en grandes entreprises en général, dans ce cas-ci, c’est moins d’une année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !