•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La rencontre du Cabinet et des dirigeants autochtones de la C.-B. s'ouvre dans l'espoir

Plan panoramique de John Horgan debout derrière un lutrin sur une estrade où se trouve également une table où quatre personnes sont assises. Ils font tous face à un large auditoire dont les membres sont assis autour de tables rondes.

Le premier ministre John Horgan prononce le discours d'ouverture de la rencontre annuelle des membres du Cabinet et des chefs des Premières nations à Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Tanya Fletcher

Radio-Canada

Le grand chef autochtone Stewart Phillip dit ressentir de l’optimisme et de l'espoir alors que s'ouvre la réunion annuelle des dirigeants autochtones et des membres du gouvernement provincial.

Il fait référence au fait que la Colombie-Britannique est la première province au Canada à avoir déposé un projet de loi visant à intégrer la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones dans la législation de la province.

Le premier ministre, John Horgan, n’a pas manqué de mentionner fièrement le geste historique que son gouvernement a fait, se disant particulièrement enthousiaste de la rencontre cette année.

Un plan d'action sera créé afin d'assurer la mise en oeuvre du projet de loi. Nous allons le développer ensemble, comme nous l'avons fait avec la législation, soutient M. Horgan.

C'est une véritable réconciliation, lorsque les partenaires se réunissent et se questionnent sur la meilleure voie à suivre.

John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britannique

Discussions sur de nombreux enjeux

Plus de 600 rencontres sont prévues entre le gouvernement et les représentants des premières nations de la province cette semaine. Il sera question, notamment, de la vulnérabilité du saumon sauvage dans la province.

Des saumons quinnat dans la rivière Adams, près du lac Shuswap, dans le sud de l'intérieur de la Colombie-Britannique.

Plusieurs espèces de saumons sont en voie de disparition en Colombie-Britannique. Les effets se font sentir chez les Premières Nations qui dépendent de leur pêche.

Photo : Radio-Canada / Briar Stewart

Le premier ministre souhaite faire front commun avec les Premières Nations qui pourront d’ailleurs donner leur aval sur les permis d’exploitation piscicole de la province à compter de juin 2022.

Le ministre des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation, Scott Fraser, rappelle qu’à la suite d’un accord datant du dernier sommet sur le partage des revenus des jeux d’argent, les Premières Nations toucheront près de 3 milliards de dollars au cours des 25 prochaines années.

Plus de 900 personnes, représentant près de 200 Premières Nations, prennent part aux discussions.

Avec les informations de Nora Chabib

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Politique provinciale