•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un programme de Pluri-elles pour les immigrantes en manque de candidates

Façade d'un bâtiment avec un logo.

Au Manitoba, c'est l'organisme Pluri-elles qui a été sélectionné pour offrir le programme aux immigrantes francophones.

Photo : Pluri-elles

Abdoulaye Cissoko

Pluri-elles offre depuis peu un programme « La route vers le succès », qui peine à prendre son envol. Lancée en octobre, cette formation est destinée aux nouvelles arrivantes d'expression française. Toutefois, le programme ne semble pas susciter un grand engouement.

Avec « La route du succès », Pluri-elles peut offrir à une dizaine de femmes des cours de français et d'anglais, tout en les outillant pour le marché du travail, avec des cours en informatique et en finance, par exemple.

Mais, d'après la coordonnatrice du programme, Samira Ben Boualia, seulement la moitié de l'objectif est atteint. On travaille toujours de façon acharnée pour essayer d'avoir plus de participantes. En ce moment, on en est à cinq sur dix, note-t-elle.

Pourtant, elle dit que des efforts ont été déployés pour assurer la pérennité du projet. En plus d'une campagne de communication dans les médias sociaux, de nombreuses présentations du programme ont été faites auprès d'organismes communautaires travaillant avec les nouveaux arrivants.

La moitié des femmes que nous avons contactées nous demandaient si la formation était rémunérée, explique-t-elle. Mais les participantes ne sont pas payées pour y participer.

Une femme assise dans un bureau.

Samira Ben Boualia, coordonnatrice du programme La route vers le succès

Photo : Pluri-elles

Samira Ben Bouali affirme que certaines candidates potentielles ont des contraintes personnelles, notamment des enfants de moins de 1 an.

Il est très difficile d'obtenir une garderie pour cette tranche d'âge là, indique-t-elle.

Critères élargis

Selon Samira Ben Boualia, le programme a démarré officiellement le 7 octobre. Elle pense que cela explique en partie le problème pour le recrutement.

On a rencontré pas mal de femmes qui nous ont dit qu'elles s'étaient déjà inscrites pour suivre, par exemple, des cours d'anglais. Il y avait aussi une majorité d'entre elles qui était intéressées par un emploi. Elles préféraient directement aller sur le marché du travail, explique-t-elle.

Les critères pour bénéficier de la formation ont été étendus pour permettre à plus de femmes de s'inscrire.

Samira Ben Boualia souligne ainsi que, au début, seules les femmes ayant le statut de réfugiées à leur arrivée au Manitoba étaient admissibles.

Par la suite, nous avons étendu les critères aux femmes ayant la résidence permanente, ajoute-t-elle.

Elle insiste sur le fait que les candidates qui souhaitent suivre la formation peuvent toujours s'inscrire en appelant Pluri-elles.

« La Route vers le succès » fait partie d'un projet de 7,6 millions de dollars financé par le gouvernement fédéral et qui s'étend sur quatre ans. Au Manitoba, Pluri-elles a été sélectionné pour offrir le programme et devrait recevoir de 150 000 à 180 000 $ par an.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Associations francophones