•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Natalie Neidhart livre un combat de lutte « historique » en Arabie saoudite

Natalie Neidhart et Lacey Evans sur un ring.

Natalie Neidhart (en rose) et Lacey Evans ont combattu avec des vêtements leur couvrant les bras et les jambes.

Photo : Gracieuseté de WWE

Radio-Canada

La Calgarienne Natalie Neidhart et l’Américaine Lacey Evans se sont affrontées lors du premier match de lutte féminine organisé en Arabie saoudite.

Le combat a eu lieu jeudi dans un stade de Riyad, dans le cadre d’une grande manifestation de la WWE, la fédération de lutte (ou catch) américaine. Il avait été confirmé à la dernière minute alors que les deux sportives étaient déjà en Arabie saoudite.

C’est vraiment la chose la plus importante, la plus puissante que j’ai faite de toute ma carrière.

Natalie Neidhart, catcheuse de Calgary

C’est un de ces moments particuliers dans ma vie, un moment qui ne pourra pas être surpassé, à mon avis, a déclaré Natalie Neidhart, qui a déjà été sacrée championne du monde.

Mais, selon elle, il n’était pas question cette fois de sa rivalité avec Lacey Evans, de victoire ou de défaite. Il était question de changement et de respect.

Tenue réglementaire

Les deux lutteuses ont combattu avec de longs et larges chandails, les bras et les jambes couverts. En effet, en Arabie saoudite, le royaume ultraconservateur impose aux femmes, même étrangères, de porter en public des robes longues et amples appelées abayas. La plupart des femmes saoudiennes ont également la tête et le visage couverts d’un voile.

Je savais que ce que je portais n’avait pas d'importance, a souligné la Canadienne qui a remporté ce match « historique ».

Natalie Neidhart prend un égoportrait avec une jeune fille.

Natalie Neidhart garde un souvenir particulier des spectatrices présentes dans la foule, dont cette jeune fille qui lui a demandé un égoportrait.

Photo : Gracieuseté de WWE

Je n’ai pas pu m’empêcher de pleurer tout le long, a-t-elle raconté. J’étais juste submergée par l’émotion, car je savais que nous faisions quelque chose qui participe au changement dans le monde. Et c’était incroyable.

La lutteuse retient particulièrement les familles dans la foule et les jeunes filles au premier rang pleurant et applaudissant.

À la fin du combat, Natalie Neidhart a accepté de prendre un égoportrait avec une jeune spectatrice. Cette photo est symbolique, a résumé la sportive. Nous pouvons changer le monde, nous pouvons en faire un meilleur endroit tous ensemble.

Avec les informations d’Helen Pike

Alberta

Lutte