•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ligne d’assistance lancée pour les aidants naturels en Ontario

Un homme pose sa main sur la main d'une aînée alitée.

Les aidants naturels ont désormais une ligne d’assistance pour soutien psychologique ou pour toute information (archives).

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les proches aidants et parents s’occupant d’un membre de leur famille ont désormais une ligne d’assistance pour toute aide psychologique ou toute information.

Il y a beaucoup de gens qui prennent soin d’un ami, d’un membre de la famille, qui s’en vont travailler 8-9 heures, ils arrivent à la maison, ils ont des enfants. Alors ces personnes-là sont occupées des fois jusqu’à 8, 9, 10 h le soir. Brigitte Labby, facilitatrice régionale du Nord-est pour l’Organisme de soutien aux aidants naturels de l’Ontario décrit ainsi le quotidien difficile des proches aidants.

L’organisme a donc mis en place une ligne d'assistance pour mettre les aidants en contact avec un représentant des ressources communautaires 24 heures par jour, sept jours par semaine. Un site de clavardage en direct est également disponible entre 7 h et 21 h pendant la semaine.

Désormais, les proches aidants peuvent directement poser toutes sortes de questions, explique la facilitatrice à l'émission de Radio-Canada L'heure de pointe, que ce soit pour trouver un logement à leurs parents, préparer un testament pour la famille, ou encore comprendre le système de crédits d'impôt.

En effet, selon Amy Coupal, directrice de l’Organisme de soutien aux aidants naturels de l’Ontario, les aidants naturels peuvent se sentir frustrés ou même dépressifs à cause de leurs responsabilités. Ils ont aussi du mal à trouver de l'aide.

Aidants naturels sous pression

Amy Coupal affirme qu’un tiers des aidants naturels souffrent sur le plan émotionnel - un nombre qui augmente à plus de la moitié pour ceux qui s'occupent d'une personne ayant un problème de santé mentale.

Une enquête en ligne réalisée dans la province au printemps par l'organisme en partenariat avec la Change Foundation révèle que 56 % des 800 aidants naturels interrogés trouvent l’expérience difficile, comparé à 39 % l’an dernier.

Plus nous aurons une meilleure compréhension de l'expérience des aidants naturels, plus nous serons en mesure d'améliorer cette expérience, car il est clair que sans les efforts inlassables des aidants naturels, notre système de soins de santé s'effondrerait, a déclaré la directrice de Change Foundation dans un communiqué.

Les deux groupes affirment que près du tiers de la population canadienne s'occupe d'un membre de la famille - soit 3,1 millions de personnes, précise Brigitte Labby.

Un peu plus de la moitié d'entre elles s'occupent d'un parent vieillissant, en fournissant surtout du soutien affectif, en les aidant pour le transport, en effectuant des tâches domestiques et en prenant leurs rendez-vous.

Avec les informations de CBC, et Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !