•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Î.-P.-É. à la recherche d'un endroit où loger son bureau du défenseur des enfants

Deux femmes discutent ensemble dans une pièce.

La commissaire et défenseure des droits des enfants de l'Île-du-Prince-Édouard, Michele Dorsey, avec l'ancienne ministre des Services à la famille, Tina Mundy.

Photo : Radio-Canada / François Pierre Dufault

François Pierre Dufault

Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard est à la recherche d'un endroit où loger son bureau du défenseur des droits des enfants, à l'abri de toute ingérence politique.

Le ministère des Transports, de l'Infrastructure et de l'Énergie a récemment lancé un appel d'offres dans le but de trouver de nouveaux locaux pour l'organisation. L'appel d'offres se termine mardi.

Au début de l'année, l'Île-du-Prince-Édouard est devenue la dernière province à mettre sur pied un bureau du défenseur des droits des enfants.

Le poste créé par l'ancien gouvernement libéral n'est toutefois pas indépendant. Sa titulaire, Michele Dorsey, se rapporte directement au Conseil des ministres, contrairement à ses homologues des autres provinces. Son bureau se trouve toujours dans le même édifice que les bureaux du premier ministre et du Conseil exécutif.

Lors de sa nomination, en janvier dernier, la haute fonctionnaire a elle-même reconnu que son bureau situé au 5e étage de l'édifice Shaw, au centre-ville de Charlottetown, n'est pas l'endroit le plus accessible.

Le nouveau gouvernement progressiste-conservateur de l'Île-du-Prince-Édouard a promis de donner son indépendance au bureau de Michele Dorsey. Il est important, selon le premier ministre Dennis King, que l'organisation soit à l'abri de toute ingérence politique. Ce poste a besoin d'autonomie, a-t-il déclaré en entrevue à Radio-Canada, en juin dernier.

Il s’agit d’un travail important qui aura des répercussions sur la prochaine génération d’Insulaires. Nous devons réussir du premier coup.

Dennis King, premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard

Un projet de loi est en préparation.

À la fin de l'été, le gouvernement a tenu des consultations publiques sur un avant-projet de loi établissant un bureau indépendant du défenseur des droits des enfants.

Le Parti vert, qui forme l'opposition officielle à l'Assemblée législative, a proposé une série de mesures visant à renforcer cet avant-projet de loi, notamment l'obligation pour les instances publiques et les organisations communautaires de répondre aux recommandations de Michele Dorsey dans un délai raisonnable.

C'est un coroner qui a enquêté en 2015 sur un meurtre-suicide concernant un bambin qui a recommandé à l'Île-du-Prince-Édouard de créer un bureau du défenseur des droits des enfants.

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale