•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guerre contre les moustiques : une nouvelle stratégie payante pour Winnipeg

Un moustique est en train de piquer un humain.

À Winnipeg, les moustiques ont été plus nombreux cet été que ces dernières années (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

En juillet, la Ville de Winnipeg a essayé un nouvel insecticide pour mener la vie dure aux moustiques : le deltaméthrine. Il semble que ce produit soit plus efficace que l’ancien, le malathion.

D’après le chef du Service de contrôle des insectes de la Ville de Winnipeg, Ken Nawolsky, le deltaméthrine a permis de réduire le nombre de moustiques adultes pendant quelques jours dans les endroits où on l'a mis à l'essai, comme dans le parc Kildonan et le cimetière Brookside.

Nous l’avons fait seulement dans les endroits où le nombre de moustiques est plus important que la normale, dans les parcs et les cimetières.

Ken Nawolsky, le chef du Service de contrôle des insectes de la Ville de Winnipeg

La Ville a reçu le deltamethrine pour la première fois en 2017. Mais cet été-là et le suivant, les moustiques n’ont pas été assez nombreux pour lancer un programme de fumigation.

Cet été, entre le temps chaud et les grosses pluies, les moustiques ont été plus nombreux. Les services de la Ville ont ainsi pu mener une campagne d’épandage du produit dans neuf parcs et cimetières.

Selon Ken Nawolsky, le deltaméthrine est aussi efficace, sinon plus, que le malathion, un répulsif que la Ville n’a plus l'autorisation d'utiliser. Le malathion a été classé comme « probablement cancérigène » en 2015 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Moins nocif pour l'environnement?

Plus cher que le malathion, le deltaméthrine est cependant utilisé en moins grande quantité pour tuer les moustiques.

Rob Anderson, entomologiste de l’Université de Winnipeg, a conseillé la Ville sur la manière d’utiliser ce produit. Selon lui, il pourrait avoir des effets moins nocifs sur l’environnement, et son épandage est pensé pour limiter son impact sur les autres organismes vivants.

Les petites gouttes nécessaires pour tuer les moustiques ne sont pas assez toxiques pour tuer de plus grands insectes, affirme l’entomologiste, qui admet cependant que le produit peut anéantir des moucherons.

Selon le chef du Service de contrôle des insectes de la Ville de Winnipeg, si la Ville devait mettre en place un programme d’épandage à plus grande échelle, les résidents pourraient ne pas se rendre compte que le deltaméthrine est utilisé. L'insecticide est inodore.

Les gens qui vivaient près des endroits où nous avons pulvérisé le produit nous ont dit qu’ils n’avaient rien senti. C’était peut-être ça, notre plus grosse surprise. , conclut Ken Nawolsky.

Manitoba

Faune et flore