•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Racisme systémique : au tour des Montréalais de se faire entendre

L'OCPM a tenu mardi soir sa première séance d'audition des opinions sur le sujet.

Mme Alnéus prenant la parole devant l'OCPM.

Selon Ericka Alnéus, « Montréal porte le poids d’une discussion qui aurait dû avoir lieu à l’échelle du Québec ».

Photo : Radio-Canada / René Saint-Louis

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Près de six mois après le début de la consultation publique sur le racisme et la discrimination systémiques, les Montréalais peuvent enfin s'exprimer sur le sujet. La première séance d'audition des opinions, tenue mardi soir, a donné lieu à des témoignages sentis.

Le citoyen à l'origine de la pétition qui a obligé l'administration Plante à tenir cette consultation, Balarama Holness, a été l'un des premiers à s'avancer au micro.

Insistant sur l'origine de sa démarche, l'ex-joueur de football, qui a fondé le groupe Montréal en action, a rappelé que l'idée de la consultation était de fournir une vision holistique de la Ville de Montréal afin de s'assurer que tout le monde [y] soit représenté.

Mais les échanges les plus soutenus ont eu lieu lorsque la présidente du Forum jeunesse de l'île de Montréal, Gisèle Pouhe Njall, a pris la parole au nom des 200 organismes et des 300 membres de son organisation.

Nous au Forum, on pense évidemment que faire face à ce très important problème de racisme et de discrimination systémiques, c'est vraiment de poser les différentes pièces d'un puzzle extrêmement complet, mais aussi extrêmement complexe, a-t-elle déclaré.

« Montréal porte le poids d’une discussion qui aurait dû avoir lieu à l’échelle du Québec », a résumé Ericka Alnéus, une simple citoyenne.

En 2017, le Parti libéral du Québec – alors au pouvoir – avait évoqué la possibilité d'une consultation provinciale sur la discrimination et le racisme systémique. Taraudé par le Parti québécois et la Coalition avenir Québec, le gouvernement Couillard avait finalement jeté l'éponge et proposé une version édulcorée du projet de consultation, baptisé « Forum sur la valorisation de la diversité et la lutte contre la discrimination ».

L'Office de consultation publique de Montréal (OCPM) prévoit consacrer six autres journées à l'audition des opinions. Cette période, qui se terminera le 4 décembre, succède à la phase d'information de la consultation, qui a duré six mois. Quelque 5000 personnes y ont participé.

Une fois l'audition des opinions terminée, l'OCPM disposera de 90 jours pour déposer son rapport. À terme, les commissaires devront proposer des pistes novatrices pour améliorer le vivre-ensemble et pour contrer toutes les manifestations du racisme ou de la discrimination systémique à Montréal.

Avec les informations de René Saint-Louis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !