•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean Johnson prêt à défendre l’immigration francophone hors Québec à Ottawa

Jean Johnson donnant un discours.

Jean Johnson, président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada.

Photo : Radio-Canada

Danielle Kadjo

Plusieurs personnes ont pris part au lancement de la 7e Semaine nationale de l’immigration francophone, lundi, à l’École À la Découverte, à Edmonton. L’heure était certes à la fête, mais pas pour très longtemps, selon le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Jean Johnson.

C'est vraiment bien de fêter la Semaine de l'immigration!, se réjouit Fatima Diane, une élève de 5e année.

Elle est originaire du Sénégal et tenait à dire aux nouveaux immigrants de ne pas avoir peur du dépaysement : « N’ayez pas peur parce que beaucoup de gens sont là pour vous aider ».

Je pense qu’ils [les nouveaux immigrants] sont ici pour commencer un nouveau chapitre de leur vie.

Fatima Diane, élève de la 5e année, École À la Découverte

Une autre élève, Tenin Konaté, qui est aussi issue de l’immigration, estime que cette semaine est une occasion pour en apprendre plus sur d’autres cultures. C’est vraiment gentil de leur part d’organiser cet événement parce que sans ça, je n’en saurai pas plus sur le Sénégal par exemple, ou l’Amérique du Sud, a-t-elle expliqué.

Un dossier peu reluisant

Pour le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Jean Johnson, cette semaine marque le lancement d’une conversation, notamment avec les autorités fédérales.

On aura une discussion sur comment faire plus de place aux communautés francophones pour nous permettre de développer des plans. On avait établi un seuil [d’immigrants francophones hors Québec] de 4,4 %, on ne l’a jamais atteint. On a finalement atteint 1,8 % en 2018 [...] C’est un échec, a-t-il précisé.

Pour moi, ce n’est pas un moment de célébration, c’est un moment de gêne.

Jean Johnson, président, FCFA

Selon lui, la Semaine nationale de l’immigration francophone est une occasion de remettre sur la table, l’importance de la langue française dans toute sa diversité. On est en train de perdre du terrain au niveau du poids démographique. Il faut que la communauté ait un plus gros mot à dire au niveau de l’évolution du dossier de l'immigration, a-t-il déclaré.

Dès qu'on annoncera le nouveau cabinet de M. Trudeau, on sera à la porte du ou de la ministre responsable de l'immigration.

Jean Johnson, président, FCFA

Quelques événements à venir dans le cadre de la Semaine nationale de l'immigration francophone

  1. Atelier droits et devoirs des parents en Alberta : le 6 novembre à 17 h 30 au Centre d’Accueil des Nouveaux Arrivants Francophones à Calgary
  2. Connexion Café : Le bilinguisme, un atout dans l’emploi: le 7 novembre à 13 h à Connexion Carrière à Calgary
  3. Atelier juridique   les droits et devoirs des locataires en Alberta : le 7 novembre à 16 h au Grande Prairie Centre for Newcomers à Grande Prairie
  4. Journée d'accueil des nouveaux arrivants : le 9 novembre à 11 h au Centre Communautaire scolaire Boréal à Fort McMurray
  5. Table ronde : le parcours d'intégration de l'immigrant francophone en Alberta : 9 novembre à 14 h au Holiday Inn Macleod Trail South à Calgary

Alberta

Francophonie