•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’augmentation des taxes foncières sera de 1,3 % en 2020 à Québec

Logements en Haute-Ville de Québec dans le quartier Saint-Jean-Baptiste.

Tous les secteurs verront leurs taxes foncières augmenter de 1,3 % en 2020.

Photo : Radio-Canada / Maxime Corneau

Radio-Canada

Les propriétaires de la capitale verront leurs taxes foncières augmenter de 1,3 % en 2020. Ce taux s’applique à tout le territoire et sera mis en application pour les secteurs résidentiel, commercial et industriel.

C’est la première fois que l’administration Labeaume est en mesure d’annoncer le taux d’augmentation avant le dépôt du budget la Ville parce qu’elle ne se base plus sur les prévisions de l’augmentation des prix à la consommation (IPC).

Le taux est plutôt déterminé à partir de l’inflation réelle de l’année précédente au 31 août.

Avant, on faisait l’inflation prévisible. On prenait un panier de prédiction et on prenait une moyenne. Des fois, il y avait des disparités et c’est pour ça qu’on a eu deux années de congé de taxes. Quand tu prends l’inflation constatée au 31 août année après année, c’est exact, a expliqué Régis Labeaume.

Après un gel en 2017 et 2018, les impôts fonciers avaient été haussés de 1,4 % en 2019.

Surplus de 2,6 M$

Le bilan financier prévisionnel au 31 août permet aussi au maire de prédire que s’il n’y a pas d’imprévus d’ici la fin de l’année, la Ville terminera l’exercice financier 2019 avec un surplus de 2,6 millions de dollars.

Régis Labeaume indique que tous les départements ont dû faire un effort budgétaire pour en arriver à ce résultat, principalement parce que les opérations de déneigement de l’hiver dernier ont coûté beaucoup plus cher que prévu en raison des précipitations abondantes.

Si tout va comme on l'espère, on va finir avec un surplus de 2,6 millions malgré le fait qu'on a dû payer 23,6 millions de plus pour la neige, avance Régis Labeaume.

Le maire ajoute que son équipe travaille à la version finale du budget 2020, un document qui est habituellement présenté au début du mois de décembre.

Redonner aux contribuables

Du côté de l’opposition officielle, le chef Jean-François Gosselin espère que les surplus seront redonnés aux contribuables.

Lorsqu'on parle de surplus, nous ce qu'on aimerait voir, c'est de faire profiter les citoyens de ces surplus-là, soit augmenter les services ou des gels de taxes, a-t-il commenté.

Jean-François Gosselin, chef de l'opposition officielle à l'hôtel de ville de Québec, avec le conseiller Stevens Mélançon

Jean-François Gosselin, chef de l'opposition officielle à l'hôtel de ville de Québec, avec le conseiller Stevens Mélançon

Photo : Radio-Canada

De son côté, le conseiller Patrick Paquet invite à relativiser ces surplus étant donné que la Ville de Québec a pu compter sur une hausse imprévue de ses revenus cette année.

La réalité, c'est que ça va bien à Québec, l'argent rentre à pleine capacité par les fenêtres à la ville de Québec et au lieu de donner le service aux citoyens, on a les grands projets d'envergure du maire, critique le conseiller de Neufchâtel Lebourgneuf.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique municipale