•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lancement de la septième Semaine nationale de l'immigration francophone en Ontario

Une dizaine de personnes prennent la pose pour une  photo officielle.

Environ 18 activités auront lieu dans le Centre-Sud-Ouest de l'Ontario pour souligner la septième Semaine nationale de l'immigration francophone.

Photo : Radio-Canada

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le lancement officiel de la septième Semaine nationale de l'immigration francophone a eu lieu lundi dans toutes les provinces canadiennes à l’exception du Québec. En Ontario, le coup d'envoi a été donné à Sarnia, une région qui mise sur l'immigration pour augmenter le nombre de francophones.

Cette année, 18 activités sont prévues dans le Centre-Sud-Ouest de la province pour souligner l’apport de l’immigration francophone dans les communautés franco-ontariennes, sous le thème « Nos familles d’ici et d’ailleurs ».

Au jour d’aujourd’hui, la francophonie canadienne, et la francophonie ontarienne, est diverse et plurielle.

Une citation de :Alain Dobi, directeur du Réseau en immigration francophone du Centre-Sud-Ouest de l’Ontario

C’est aussi une approche de sensibilisation aux enjeux de l’immigration francophone et aux enjeux auxquels les immigrants francophones sont confrontés, explique Alain Dobi, directeur du Réseau en immigration francophone du Centre-Sud-Ouest de l’Ontario.

Selon lui, l’intégration des immigrants francophones est un de ces enjeux. Comment est-ce qu’on fait pour que ces immigrants ne restent pas en silo et qu’ils s’intègrent dans la vie communautaire dans nos régions. Il faut donc travailler en collaboration avec la communauté d'accueil et avec les fournisseurs de services, ajoute-t-il.

La bataille de Sarnia

L’événement de lancement qui s’est déroulé à la mairie de Sarnia était également l’occasion pour les organismes francophones de souligner la création du Comité local en immigration francophone de Sarnia-Lambton.

Ce dernier a pour but de promouvoir l’offre des services en français pour les immigrants francophones qui décident de s’installer dans la région. Si l’immigration est un pilier central de la réussite du Canada, et les avantages économiques et sociaux qui en découlent sont évidents partout au Canada, pourquoi pas l’encourager ici à Sarnia, a lancé la porte-parole du nouveau comité, Tanya Tamilio.

La région de Sarnia a envoyé à l’automne dernier une requête au gouvernement provincial afin de devenir une zone désignée en vertu de la Loi sur les services en français de l'Ontario.

Le maire de Sarnia, Michael Bradley, estime que la croissance de sa population locale passe par l’immigration. Il croit également qu’afin d’augmenter le nombre de francophones dans la région, il faut viser l’immigration en provenance de l’Afrique francophone.

C’est un choix naturel et c’est là-dessus que nous travaillons. Nous sommes engagés à faire croître la communauté

Une citation de :Michael Bradley, maire de Sarnia

Selon la députée conservatrice fédérale Marilyn Gladu, la décision quant à la désignation devrait être connue au début de l’année prochaine.

Entre-temps, elle estime qu’il faut prendre les devants et mettre en place des services en français. J’ai deux personnes qui parlent français à mon bureau et qui vont aider les francophones avec leurs procédures d’immigration, souligne-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !