•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'entraîneur-chef Rick Campbell quitte le Rouge et Noir le cœur gros

Rick Campbell pleure en répondant aux questions des journalistes.

L'entraîneur-chef du Rouge et Noir d'Ottawa, Rick Campbell, n'a pu s'empêcher de verser quelques larmes lors du point de presse annonçant son départ de l'équipe.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Jean-François Poudrier

Arborant fièrement un chandail du quartier Glebe, Rick Campbell s’est approché du micro avec une certaine appréhension. L'entraîneur-chef du Rouge et Noir d'Ottawa a annoncé, lundi, qu'il ne sera pas de retour l'an prochain.

On va voir comment cela va se passer, a-t-il affirmé. Je suis un gars très attaché émotionnellement à cet endroit, j’ai vécu dans le quartier et j’ai beaucoup d’amis ici. Je vais voir si je peux y arriver.

C'était un moment visiblement difficile pour le premier et seul entraîneur-chef du Rouge et Noir, une équipe qu’il a mené à trois finales de la Coupe Grey, l’emportant en 2016 après seulement trois saisons à la barre de l’équipe.

Campbell a dû s’arrêter quelques secondes, étranglé par l’émotion, et n’a pu s’empêcher de verser quelques larmes en pensant aux bons moments passés dans la capitale fédérale.

Je suis désolé. En fait, je ne suis pas désolé, je suis triste. Faire le défilé de la Coupe Grey sur la rue Bank, dans mon propre quartier, ça c'était vraiment bien, s'est souvenu l'entraîneur, tout en restant évasif quant aux raisons de son départ.

C'était difficile pour moi-même d’en venir à l'idée de partir, puisque je suis tellement ancrée dans cette communauté, parce que je vis ici, a-t-il ajouté.

Pour renoncer à tout cela, il doit y avoir une raison assez solide. Je sais que je suis un peu vague, mais c'est ce que je dirai.

Rick Campbell, ancien entraîneur-chef du Rouge et Noir d'Ottawa

Je sentais que le statu quo n’était pas la meilleure chose pour l’organisation du Rouge et Noir, a offert Campbell en guise d'explication.

La dernière saison a été très difficile pour le Rouge et Noir. Après deux victoires pour amorcer la saison, Ottawa a remporté un seul de ses 16 matchs suivants, pour terminer avec une fiche de 3 victoires et 15 revers.

Un homme en conférence de presse qui répond aux journalistes.

Campbell a dû s’arrêter quelques secondes au début de son point de presse et n’a pu s’empêcher de verser quelques larmes en pensant aux bons moments passés à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Poudrier

Le Rouge et Noir, qui avait perdu en finale de la Coupe Grey l’an dernier, se retrouve à rater les éliminatoires pour la première fois de son histoire.

Questionné sur sa relation avec le directeur général Marcel Desjardins, Campbell s’est contenté de dire qu’il ne le détestait pas, que la communication entre les deux aurait pu être meilleure. Il a pris une partie du blâme, tout en restant nébuleux.

Un départ surprise

Quelques minutes plus tôt, Marcel Desjardins s’était dit surpris du départ de l’entraîneur+chef, avec qui il préparait déjà la prochaine saison.

Les deux dernières semaines, on essayait de déterminer, premièrement, qu’est ce qu’on aurait pu faire différemment dès le début de 2019, ensuite, c’était quoi la vision pour 2020, a-t-il déclaré. Jamais pendant ces discussions-là qu'il y a eu une étincelle, quelque chose qui aurait pu dire qu’il ne reviendrait pas.

C’est un gars qui a été capable de créer une très belle culture ici. Il sait comment traiter ses joueurs. C’est un homme qui aimait faire partie de notre organisation, ça ne sera pas facile à trouver.

Marcel Desjardins, directeur général du Rouge et Noir d'Ottawa

Desjardins a reçu l’assurance qu’il sera de retour l’an prochain, lui qui ne compte plus qu’une année à son contrat. Le directeur général a pris le blâme et reconnu que le départ de plusieurs joueurs clés a fait mal à l’équipe. Mais il a tout de même laissé entendre qu’il ne pouvait empêcher ses anciens joueurs de partir.

Ce n’est pas moi qui contrôlais l’autre côté de tout ce qui se passait et, dans certains cas, il y a des joueurs qui n’avaient pas l’intention de revenir quand même, a-t-il affirmé.

Marcel Desjardins et Mark Goudie en conférence de presse.

Le directeur général du Rouge et Noir, Marcel Desjardins (à gauche), a reçu l’assurance du chef de la direction de l'Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG), Mark Goudie (à droite), qu’il sera de retour l’an prochain. Il a pris le blâme pour la saison difficile et a reconnu que le départ de plusieurs joueurs clés a fait mal à l’équipe.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Poudrier

Desjardins a clairement indiqué qu’il tentera maintenant d’attirer un nouveau quart-arrière à Ottawa, Jonathon Jenning et Dominique Davis n’ayant pas réussi à s’imposer cette saison en remplacement de Trevor Harris.

Mais avant toute chose, le directeur général du Rouge et Noir se mettra à la recherche d’un nouvel entraîneur-chef, qu’il espère trouver d’ici Noël. Desjardins veut un entraîneur qui a de l’expérience dans la Ligue canadienne de football.

Pour ce qui est de Rick Campbell, il n’a toujours aucune idée de ce que son futur lui réserve. C'était un peu effrayant, a-t-il avoué. Parfois, quand les gens font cela, ils savent ce qui se passe ensuite, mais je ne le sais pas. Mon instinct me dit que cela fonctionnera comme c’est censé fonctionner.

Ottawa-Gatineau

Football