•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le boom du bitcoin en 2017 aurait été provoqué par une seule entité

Une illustration du bitcoin.

La valeur du bitcoin frôlait le 20 000 $ à la fin 2017.

Photo : Getty Images / Paul Paladin

Radio-Canada

Les auteurs d’une étude qui alléguait l’an dernier que la hausse fulgurante du prix du bitcoin, à la fin de 2017, provenait d’une manipulation des cours reviennent à la charge. Selon une nouvelle étude publiée lundi, cette manipulation aurait même été provoquée par une seule entité. 

Les professeurs de finance John Griffin, de l’Université du Texas, et Amin Shams, de l’Université d’État de l’Ohio, affirment qu’un seul investisseur baleine avait un si grand portefeuille bitcoin qu’il pouvait s’en servir pour manipuler le prix de la monnaie comme bon lui semblait. Sa valeur frôlait à l’époque les 20 000 $.

Dans plusieurs années, les gens seront surpris d’apprendre que des investisseurs ont donné des milliers de dollars à des gens très peu surveillés qu’ils ne connaissaient pas, a souligné John Griffin en entrevue avec Bloomberg.

Les professeurs en sont venus à cette conclusion en observant les transactions de bitcoins et de tethers, une cryptomonnaie créée par la plateforme boursière Bitfinex, pour la période allant de mars 2017 à mars 2018.

Ils ont constaté que des achats massifs de bitcoins en tethers suivaient systématiquement les périodes de baisse en valeur du bitcoin, entraînant ensuite des augmentations importantes à son prix.

Le tether a une valeur fixe de 1 $ US et sert principalement à l’achat d’autres cryptomonnaies. Selon les auteurs de l’étude, Bitfinex aurait donc frauduleusement émis des tethers dans le but de manipuler la valeur du bitcoin.

Cette tendance s’observe seulement dans les périodes suivant l’émission de tethers, entraînée par un seul titulaire de compte. Elle n’est observable sur aucune autre plateforme d’échanges, peut-on lire dans l’étude, qui sera bientôt publiée dans le Journal of Finance. Ils ajoutent que des simulations montrent qu’il est fort improbable que ces schèmes soient le fruit du hasard.

Bitfinex nie 

L’avocat de Bitfinex, Stuart Hoegner, n’a pas mâché ses mots lorsque Bloomberg l’a questionné au sujet des allégations des professeurs Griffin et Shams.

C’est une tentative évidente d’utiliser une façade universitaire pour récupérer de l’argent. L’étude manque de rigueur, a-t-il déclaré.

Stuart Hoegner a également soutenu que des spécialistes macroéconomiques et les parties prenantes de l’écosystème de la cryptomonnaie comprennent que c’est la montée mondiale des monnaies numériques qui a stimulé le marché et la demande pour le tether

Bitfinex a d’ailleurs été visée par un recours collectif plus tôt au mois d’octobre pour avoir manipulé le prix du bitcoin. Elle a également été poursuivie par l’État de New York pour s’être servie de 850 millions de dollars d’investissements destinés à garantir la valeur du tether pour masquer ses pertes.

Avec les informations de Bloomberg, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cryptomonnaies

Techno