•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éric Salvail opte finalement pour un procès devant juge seul

Les audiences se dérouleront sur quatre jours, du 17 au 20 février 2020.

Éric Salvail en cour pour son enquête préliminaire.

Éric Salvail en cour pour son enquête préliminaire (archives)

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Éric Salvail a changé d'avis sur le type de procès qu'il devra subir. Après avoir indiqué de prime abord qu'il souhaitait comparaître devant juge et jury, il a finalement opté pour un procès devant juge seul, a fait savoir son avocat.

L'animateur et producteur de 50 ans ne s'est pas présenté devant le tribunal, lundi matin; c'est plutôt son avocat qui a fait connaître au magistrat la décision de son client.

Les procès devant juge seul se distinguent notamment des procès devant juge et jury dans la mesure où ils sont généralement plus courts.

Les parties se sont par ailleurs entendues sur un procès qui durera quatre jours, du 17 au 20 février prochains.

Éric Salvail est accusé d'agression sexuelle, de harcèlement criminel et de séquestration pour des faits allégués qui remontent à un peu plus de 25 ans.

L'artiste quinquagénaire avait été arrêté le 15 janvier dernier par les agents du Service de police de la Ville de Montréal dans la foulée de nombreuses allégations d'inconduites sexuelles, rapportées par le quotidien La Presse en octobre 2017.

Aucune de ces allégations n'a été prouvée devant un tribunal.

Une première apparition le mois dernier

Éric Salvail a été cité à procès à l’issue de l’enquête préliminaire, le 1er octobre dernier, au centre judiciaire Gouin, à Montréal, le juge Pierre Labelle estimant qu'il y avait assez de preuves pour aller de l'avant avec ce dossier.

Il s'agissait toutefois d'une formalité, puisque l'accusé ne contestait pas la citation à procès.

Une ordonnance de non-publication interdit de révéler l’identité des gens qui ont témoigné pendant l'enquête préliminaire, de même que le contenu de leur témoignage.

La victime alléguée, Donald Duguay, 46 ans, qui dit avoir subi les affres d'Éric Salvail pendant une période de huit mois, en 1993, a toutefois décidé de dévoiler son identité.

M. Duguay sur le plateau de l'émission.

Donald Duguay de passage à l'émission « Tout le monde en parle ».

Photo : Avanti Groupe / Karine Dufour

Avec la collaboration de Geneviève Garon

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Procès et poursuites

Justice et faits divers