•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de la tutelle de la municipalité de Baie-Trinité

Les armoiries de Baie-Trinité

Les élus de la municipalité de Baie-Trinité retrouvent leur autonomie aujourd'hui.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Radio-Canada

Arrivé en poste pendant la tutelle, le maire de Baie-Trinité est content de pouvoir maintenant voler de ses propres ailes. Il juge cependant que cette mesure de contrôle administratif était nécessaire.

Le 30 janvier 2018, la municipalité de Baie-Trinité a été mise sous la tutelle de la Commission municipale du Québec (CMQ). Une situation financière inquiétante ainsi que des problèmes importants de gestion avaient été révélés dans un rapport de la CMQ en novembre 2017.

En poste depuis cinq mois, le maire actuel Étienne Baillargeon a toujours trouvé que la tutelle était une mesure profitable pour la municipalité.

C’était un bien nécessaire [...] suite à tous les événements qui s’étaient passés et les fantômes déterrés de l’ancienne administration

Étienne Baillargeon, maire de Baie-Trinité

Un rapport d'intervention sera acheminé à la municipalité au cours des prochains jours. La porte-parole de la CMQ, Isabelle Rivoal, a indiqué à Radio-Canada au mois d’octobre que les finances de la Ville ont été complètement redressées et que bien d'autres objectifs ont été atteints.

Un soutien qui continue

Même si la tutelle prend officiellement fin et que les élus retrouvent leur autonomie, le maire de Baie-Trinité souhaite garder un lien avec les instances qui ont pris le contrôle dans les derniers mois. J’ai demandé l’autorisation à mon tuteur de la tutelle, monsieur Roy, si j’avais des questions, si j’avais besoin d’aide, si je pouvais communiquer avec eux autres pour être certain des bonnes décisions à prendre et l'on me l’a autorisé, indique le maire.

Étienne Baillargeon est souriant.

Étienne Baillargeon a été élu maire de Baie-Trinité le 16 juin 2019 (archives).

Photo : Radio-Canada / Courtoisie

L'acquisition du Centre des naufrages est un des projets dans la mire de la municipalité. Ce centre d’interprétation a fermé ses portes à l’automne 2018 après que l'organisme à but non lucratif qui en était en charge a été radié du registre des entreprises pour ne pas avoir produit de déclarations annuelles pendant deux années consécutives.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Politique municipale