•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment une mastectomie et le cancer affectent la féminité et la sexualité

Une photo de Carrie Hasinhoff.

Carrie Hasinhoff a documenté sa vie sur Instagram après avoir subi une double mastectomie.

Photo : Radio-Canada / Carrie Hasinhoff / Instagram

Radio-Canada

Lorsqu'une femme de Winnipeg sujette à un risque de cancer du sein a subi une double mastectomie, elle ne savait pas à quel point cela affecterait sa sexualité et son sentiment de féminité. Elle s’est alors tournée vers Instagram pour documenter sa vie après l’opération et créer un groupe de soutien.

Cela change le regard que vous portez sur vous-même, explique Carrie Hasinoff.

En 2017, cette Winnipégois a dû subir une mastectomie préventive afin d’éviter un cancer du sein similaire à ceux qu'on avait diagnostiqués à sa mère, aussi touchée par le cancer des ovaires.

Pour moi, ça ne valait pas la peine de me réveiller inquiète tous les jours alors que je pouvais subir une mastectomie maintenant et l'étouffer dans l'œuf, explique-t-elle.

Carrie Hasinoff indique que lorsqu’elle faisait des recherches avant son opération, elle ne trouvait personne parlant de sa vie après une mastectomie ou en publiant des images.

Elle explique que c’est cela qui l'a inspirée à documenter son parcours sur Instagram.

Jusqu'à ce que je sois sur Instagram et que je découvre l’existence d’un réseau de femmes à travers le monde, je n'avais jamais trouvé personne qui soit dans mon cas, précise-t-elle.

Autour d’elle, se créée en ligne une communauté de survivantes du cancer du sein et de personnes ayant subi l'opération.

Je partageais des photos avec des femmes suisses et certaines femmes de la Floride. C'est devenu un très bon réseau de soutien que je ne m'attendais pas à trouver, raconte Carrie Hasinoff.

Selon Anne Katz, une conseillère en sexualité et infirmière clinicienne spécialisée au sein de CancerCare Manitoba, dans de nombreux cas, les patients ne savent pas comment parler de ce qu'ils vivent avec leur médecin ou leurs proches.

Elle ajoute que les discussions sur la sexualité, la féminité et le sens de soi doivent faire partie du dialogue sur le cancer du sein et les mastectomies, tant avec les professionnels de santé et que dans la vie personnelle.

Pour les femmes, nos seins sont un signe extérieur de notre féminité pour le monde, déclare-t-elle.

Ce que je vois souvent, ce sont des femmes qui disent : "je n'avais pas compris à quel point mes seins étaient importants en termes de sensualité et de sexualité".

Carrie Hasinoff soutient que même des choses anodines comme des câlins lui paraissaient étranges après sa mastectomie.

Elle a subi une reconstruction mammaire à l'aide d'implants, mais a eu des complications. Maintenant, elle n'a qu'un implant et un vide, comme elle l'appelle.

On a l'impression qu'il y a quelque chose de faux en moi. Maintenant, on me fait des câlins d'un côté parce que je n'ai qu'une prothèse, dit-elle en riant.

Hasinoff ajoute qu'elle a hâte de ressembler davantage à ce qu'elle était lorsqu'elle aura son deuxième implant mammaire.

Je veux juste pouvoir à nouveau porter mes vêtements. Les robes, en particulier, sont toutes coupées pour les femmes qui ont des seins. Je n'ai pas encore vu de coupe pour celles qui n’ont qu’un sein.

Manitoba

Santé physique et mentale