•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Reconnaître les proches aidants

Une proche aidante et une aînée se tiennent par les mains

La semaine nationale des proches aidants se déroule jusqu'au 9 novembre.

Photo : iStock

Flavie Villeneuve
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

« Ça prend plus que de l’amour quand on est proche aidant, juste une reconnaissance serait un grand pas », confie l’animatrice et auteure Guylaine Guay.

Elle était de passage à Alma pour raconter son quotidien avec ses deux fils atteints du trouble du spectre de l'autisme.

Dans une conférence, prononcée dans le cadre de la Semaine nationale des proches aidants, elle offrait à l’audience une fenêtre sur sa vie qu’elle qualifie elle-même de rocambolesque.

Une femme aux cheveux blonds sourit à la caméra.

Guylaine Guay, mère de deux enfants autistes, est auteure et conférencière. (archives)

Photo : Radio-Canada / Jessica Blackburn

Guylaine Guay est connue comme animatrice, mais elle se décrit avant tout comme une aidante naturelle.

Les gens qui ne vivent pas ça disent : Oh!, mais c'est son parent ou son enfant, elle doit s'en occuper! Oui, mais ça vient avec des contraintes.

Une citation de :Guylaine Guay, auteure et animatrice

Un Québécois sur trois est un proche aidant

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, ce sont près de 2000 proches aidants pour aînés qui ont accès aux services d'appui ou d'information. Mais Steeve Ménard, le directeur général de l'organisme régional Appui aux proches aidants pour aînés, pense que le statut d'aidant naturel devrait être reconnu.

On se bat pour qu’il y ait des ressources, davantage de services, explique-t-il.

Près de 20 % des proches aidants vivent dans l'insécurité financière, selon des statistiques du Regroupement des Aidants naturels du Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !