•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’écrivain Wilfried N’Sondé à Sudbury

Un homme parle en gesticulant.

L'auteur Wilfried N'Sondé en pleine discussion avec des lecteurs dédiés.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’auteur de renommée internationale Wilfried N’Sondé s’est livré à un dîner-causerie à Sudbury dans le cadre du festival littéraire anglophone Wordstock.

L'auteur, invité grâce à une collaboration avec le Salon du livre du Grand Sudbury, a profité de l’occasion pour discuter avec une trentaine de personnes à propos de son roman, Le Cœur des enfants léopards. L'ouvrage a remporté le Prix des Cinq Continents de la francophonie et le Prix Senghor de la création littéraire en 2007.

Une trentaine de personnes sont attablées devant deux hommes discutant.

Une trentaine de personnes ont participé au dîner-causerie de Wilfried N'Sondé dans le cadre du festival littéraire Wordstock à Sudbury.

Photo : Radio-Canada / Jean-Loup Doudard

Les questions du public ont porté sur ses nombreuses œuvres, mais également sur ses opinions sur l’identité. Bien que né à Brazzaville, en République du Congo, Wilfried N’Sondé refuse de s’identifier comme Congolais, une façon de rejeter la notion colonialiste de cette appellation, selon lui.

Il termine ainsi sa tournée canadienne qui l’a emmené à Vancouver et Toronto.

Dans une ville [de taille] moyenne, on sent vraiment que les gens sont contents que l’on vienne. Ils sont là pour être concentrés et partager avec nous.

Wilfried N’Sondé, écrivain

Wilfried N’Sondé a également participé à l’événement bilingue French Kiss samedi soir, auquel se sont joints les auteurs Maude Veilleux et Thierry Dimanche.

Le festival littéraire Wordstock, qui en est à sa sixième année, invite des auteurs francophones dans le but d’atteindre un plus grand public.

Cette stratégie permet de rapprocher les communautés linguistiques de Sudbury, selon Geneviève LeBlanc, directrice générale du Salon du livre du Grand Sudbury.

Hier soir, il y avait une dame [qui] s’est levée à la toute fin pour nous avouer qu’elle était purement unilingue anglophone, mais qu’elle avait beaucoup apprécié écouter ces auteurs. Elle en est sortie quand même enrichie, dit-elle.

Le festival Wordstock a par le passé accueilli les auteurs francophones Kim Thúy et Sean Michaels.

Nord de l'Ontario

Livres