•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un membre des Patriotes de l’UQTR réalise un rêve

Keven Dupont regardant un match de soccer.

Keven Dupont est atteint d'une déficience intellectuelle légère.

Photo : Radio-Canada

Sébastien St-Onge

Parmi les membres des Patriotes qui ont reçu une médaille d’argent vendredi, à la suite de la défaite de l’équipe de soccer masculine en finale provinciale, il y a Keven Dupont. Ce jeune homme atteint de déficience intellectuelle légère vit un rêve en faisant partie du personnel d’entraîneurs adjoints de l’équipe.

Keven en est à sa deuxième année avec les Patriotes. Ses tâches consistent à apporter et à ramasser du matériel nécessaire aux pratiques et aux matchs de l’équipe.

Ils sont toujours bien contents de me recevoir, de m’accueillir quand j’arrive, dit-il le sourire aux lèvres.

Lorsque Walmart a mis fin à son programme permettant à des personnes ayant une déficience intellectuelle de travailler dans ses magasins, 19 personnes ont perdu leur emploi dans la région. Keven fait partie de ce nombre. Un épisode qu’il a vécu difficilement.

Devant la situation, le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Mauricie et au Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) a tenté de trouver un nouvel endroit notamment pour Keven. C’est à ce moment que les Patriotes ont manifesté leur intérêt.

On a réfléchi à offrir une opportunité à quelqu’un de s’intégrer à l’équipe et de fil en aiguille, on a discuté avec des gens à l’université et ce projet-là nous a beaucoup plu après avoir discuté avec certains intervenants. Et voilà, ils nous ont présenté le candidat idéal

Shany Black, entraîneur-chef des Patriotes de l'UQTR, soccer masculin

Un atout pour l’équipe

De l’avis des joueurs des Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), son intégration est considérée comme un réel atout pour l’équipe.

On l’a déjà vu dans le passé après une défaite, tout le monde avait la baboune, tout le monde était très triste de la défaite et Keven arrivait dans le vestiaire avec le grand sourire et disait : “c’est pas grave les gars, on va se reprendre au prochain match”, raconte le capitaine Jean-Simon Cournoyer

L’expérience, qui sera documentée, permettra de mettre en avant-plan les retombées positives pour la personne qui s’intègre.

Après l’âge de 21 ans, pour plusieurs personnes qui ont une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme, c’est un défi de pouvoir s’intégrer dans la communauté, mais de pouvoir vivre aussi une expérience qui est significative, souligne le professeur en psychoéducation à l’UQTR.

Dans le cas de Keven, c’est un passionné de sports et il est aujourd’hui membre d’une équipe sportive, membre de l’équipe d’entraîneurs. Puis, il se retrouve aussi à créer des liens sur la base de cet intérêt-là qui est le sport, poursuit-il.

Avant de vouloir entreprendre de nouveaux défis, Keven se plaît bien dans ses fonctions actuelles. Je reste encore pour l’hiver qui s’en vient en janvier et après ça je vais rester pas mal longtemps d’après moi, conclut ce dernier.

Mauricie et Centre du Québec

Société