•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Remettre l’alcool derrière le comptoir ne serait la solution aux vols, selon la province

Des employés d'un magasin d'alcool à Winnipeg dans une photo d'archive publié par le Winnipeg Tribune le 11 novembre 1957.

Des employés d'un magasin d'alcool à Winnipeg dans une photo d'archive publié par le Winnipeg Tribune le 11 novembre 1957. Selon le système en place à l'époque dans les magasins d'alcool de la province, les clients venaient au comptoir remplir un formulaire pour faire leur commande.

Photo : Radio-Canada / Winnipeg Tribune/Collection digitale de l'Université du Manitoba

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pour faire face à la recrudescence des vols dans les magasins d’alcool au Manitoba, remettre les bouteilles d’alcool derrière le comptoir ne serait pas la solution, estime la Société manitobaine des alcools et des loteries.

Avant 1969 si vous vouliez acheter une bouteille dans un magasin d’alcool de Winnipeg vous deviez d’abord vous munir de papier et d’un crayon. À cette époque l’alcool dans les magasins gérés par la province était entreposé dans des casiers fermés à clef et il fallait que le client remplisse un formulaire qu’ils devaient ensuite remettre au personnel.

Ce système est hérité des anciens grands magasins, aujourd’hui disparus, où les clients faisaient leurs achats depuis un catalogue en magasin et remplissaient ensuite un formulaire pour les récupérer.

Cette façon de faire a été en vigueur pendant des années dans les magasins d’alcool de la province, mais l’idée de la remettre au goût du jour a refait surface cette semaine après une forte augmentation des vols dans les magasins d’alcool de la ville.

La Société manitobaine des alcools et des loteries a déclaré plus tôt cette semaine que, malgré les efforts déployés en mars pour réduire le nombre de crimes, le nombre de vols et de vols qualifiés dans les magasins d’alcool de Winnipeg est plus élevé que jamais.

Lors d’une conférence de presse tenue lundi, la directrice des affaires publiques de la Société manitobaine des alcools et des loteries, Andrea Kowal, a rejeté l’idée de remettre l’alcool derrière un comptoir.

Ce que proposent certaines de ces solutions [suggérées], c'est simplement d’éloigner le risque de notre magasin et de nos produits. Si nous fermons nos portes, alors peut-être vont-ils commencer à s’en prendre à des clients sur les aires de stationnement.

Andrea Kowal a clarifié la position de la société de la Couronne dans une déclaration envoyée par courrier électronique jeudi.

Selon le communiqué, toute solution aux vols nécessiterait le besoin de peser le pour et le contre et remiser l’alcool derrières les comptoirs ne permettraient pas de s'attaquer aux racines profondes du problème.

Nous n'avons pas dit que nous ne reviendrions jamais à l'ancien système, a continué Mme Kowal.

Selon elle le fait de placer l’alcool derrière un comptoir dans les 36 magasins d'alcool de Winnipeg nécessiterait d'importantes rénovations qui coûteraient des millions de dollars par magasin et prendrait des années.

En outre, nous craignons sérieusement que cela fasse augmenter les risques pour les clients dans les stationnements des magasins ou [que cela] encourage les comportements violents.

Avec des informations d’Aidan Geary.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !