•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le clocher de l'église Saint-Patrice devra subir des travaux d'urgence

L'église Saint-Patrice à Rivière-du-Loup.

L'église Saint-Patrice à Rivière-du-Loup

Photo : Info Dimanche/Mario Pelletier

Alexandre Courtemanche

Encore une fois, de forts vents ont endommagé la structure de l'église Saint-Patrice de Rivière-du-Loup.

Cette fois, les dommages seraient beaucoup plus importants qu'il y a deux ans.

Hubert Lafortune, président de la Fabrique Saint-Patrice, indique que trois coins de la base du clocher ont été fragilisés par les vents qui ont soufflé au Bas-Saint-Laurent vendredi, avec des rafales de 100 km/h. Il assure cependant que l'intégrité du clocher n'est pas menacée, même si elle a été mise rudement à l'épreuve.

C'est un clocher vieux de 110 ans. Hier, les vents étaient au-delà de 100 km/h. C'est pas une petite affaire. Et c'est des clochers de structure de bois. Du bois de cent ans, j'imagine que c'est moins résistant que du bois récent.

Hubert Lafortune, président de la Fabrique Saint-Patrice

L'église sera fermée jusqu'à ce que des réparations d'urgence soient effectuées pour solidifier le clocher, soit d'ici la fin de la semaine prochaine.

Entre-temps, toutes les activités prévues sont transférées à l'église Saint-François-Xavier, sur la rue Delage, incluant la messe commémorative des personnes défuntes au cours de l'année à Rivière-du-Loup, qui a lieu dimanche.

Le clocher de l'église Saint-Patrice, à Rivière-du-Loup.

Le clocher de l'église Saint-Patrice, à Rivière-du-Loup

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Des ingénieurs vont par la suite effectuer une évaluation précise de la situation pour proposer des solutions durables pour le clocher vieillissant.

Les travaux de janvier 2017 sur l'édifice totalisaient quelques 48 000 dollars, dont 5 000 dollars ont été défrayés par la paroisse. Les responsables de la Fabrique attendent un retour de leur assureur pour évaluer l'admissibilité des travaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Justice et faits divers