•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'ONU confirme que la COP25 aura lieu à Madrid

Une femme tient une pancarte au milieu d'une manifestation.

« Il n'y a pas de planète B », peut-on lire sur cette pancarte brandie par une jeune femme lors d'une manifestation pour exiger des mesures concrètes contre le réchauffement climatique, le 27 septembre 2019, à Madrid.

Photo : Reuters / Juan Medina

Radio-Canada

Le prochain sommet de l'ONU sur le climat aura bel et bien lieu à Madrid, vient de confirmer la secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), Patricia Espinosa.

Nous sommes heureux d'annoncer que le bureau de la COP a accepté que la COP25 ait lieu du 2 au 13 décembre à Madrid, en Espagne, a-t-elle écrit sur Twitter vendredi avant-midi.

La conférence, qui attire normalement quelque 25 000 délégués, devait se tenir aux mêmes dates à Santiago, au Chili, mais le président du pays a annoncé mercredi qu'il renonçait à l'organiser, en raison de la crise sociale qui secoue le pays.

Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, avait publiquement fait savoir jeudi qu’il proposait de prendre la relève, et qu'il avait écrit au président chilien Sebastian Piñera à ce sujet.

C’est un privilège de soutenir et de faciliter une action mondiale sur le climat, a commenté sur Twitter la ministre espagnole de la Transition écologique, Teresa Ribera. Le multilatéralisme progressiste et constructif est le meilleur moyen de répondre aux défis mondiaux.

La ministre chilienne de l'Environnement, Carolina Schmidt, a indiqué sur le même réseau social qu'elle continuera d'assumer la présidence de l'événement.

Il s'avère que j'ai parcouru la moitié du monde dans le mauvais sens, a commenté Greta Thurnberg, depuis Los Angeles, en Californie. Arrivée à New York à bord d'un voilier à la fin août, la jeune militante écologiste effectue depuis une tournée nord-américaine, qui, au final, l'aurait mené au sud pour la COP25 au Chili.

Maintenant, je dois trouver un moyen de traverser l'Atlantique en novembre... Si quelqu'un peut m'aider à trouver un transport, je serais reconnaissante, a ajouté la jeune femme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Changements climatiques

Environnement