•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers de foyers toujours sans électricité en Estrie

Un arbre effondré sur une résidence.

Un arbre s'est effondré sur une résidence du secteur Saint-Élie à Sherbrooke en raison des vents qui soufflent sur la région.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un peu moins de 23 000 foyers sont toujours dans le noir en Estrie après les fortes pluies et les vents violents qui ont balayé la région vendredi. 2 300 ménages sont également privés de courant à Sherbrooke.

Il y a eu une légère augmentation à la levée du jour samedi. On cherche à savoir pourquoi parce que le vent n’est pas très présent ce matin, mais de toute façon nos services sont sur place afin de régler ce problème, a lancé d’emblée la présidente du comité de sécurité publique de Sherbrooke, Danielle Berthold.

Vendredi soir, plus de la moitié des quelque 90  000 abonnés d'Hydro-Québec en Estrie ont été privés de courant.

De nombreux arbres et des branches se sont affaissés sur des fils électriques au cours des derniers jours.

La ville de Sherbrooke a d'ailleurs lancé un avertissement sur son site web. « Pour certaines résidences, la panne électrique se prolongera cette nuit [vendredi]et jusqu’à tard samedi. Nous vous invitons à vous préparer en conséquence et à déplacer vos aliments périssables dans des glacières ou chez un proche qui a de l’électricité », peut-on y lire.

Les vents ont causé des ravages

Des « vents destructeurs » allant jusqu'à 100 kilomètres à l'heure ont soufflé sur la région au cours de la journée. Ils ont causé des pannes, mais aussi bien des dégâts.

« Les bâtiments pourraient être endommagés (bardeaux de toiture, fenêtres brisées). Le vent pourrait emporter les objets non fixés à une surface et causer des blessures ou des dommages », a noté Environnement Canada, qui rappelle qu'un avertissement de vent est émis « lorsqu'il y a un risque important que des vents destructeurs soufflent ».

Vers midi vendredi, une partie de la membrane du toit de la polyvalente Louis-Saint-Laurent à East Angus a été arrachée en raison des vents violents.  L'école a été fermée alors qu'une centaine d'élèves étaient sur place.

Personne n'a été blessé et [les élèves] sont tous retournés à la maison pendant la journée, a affirmé la Commission scolaire des Hauts-Cantons.

Les portes ouvertes prévues samedi seront reportées à une date ultérieure, a-t-on indiqué.

Un sapin s'est affaissé sur un fil électrique à Saint-Camille, en Estrie.

Un sapin s'est affaissé sur un fil électrique à Saint-Camille, en Estrie.

Photo : Photo fournie

Les forts vents ont aussi soufflé l'abri-soleil de Samuel Chabot dans sa piscine.

Il ventait pas mal. Il y a eu une espèce de coup de vent et ç'a levé avant de tomber dans la piscine. Ça va être dur à sortir de là , a souligné le résident du secteur de Brompton, à Sherbrooke.

Un abri-soleil dans une piscine.

Un abri-soleil a été soufflé par le vent dans une piscine dans l'arrondissement de Brompton, à Sherbrooke.

Photo : Photo fournie

À Bury, Richard Coates a décidé de couper des arbres qui bloquaient l'accès à la route 255. L'homme indique avoir voulu donner un coup de main à la municipalité pour que les automobilistes puissent se déplacer. Plus loin, la route 255 a été fermée à la circulation suite à l'affaissement du chemin.

Richard Coates

Richard Coates, un résident de Bury, a coupé des arbres le long de la route 255 pour permettre aux automobilistes de circuler.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Depuis la nuit de vendredi, de nombreuses municipalités de l'Estrie sont mobilisées pour s'attaquer aux pannes de courant et aux risques d'inondation engendrés par les quantités d'eau tombées depuis jeudi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Conditions météorologiques