•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet de résidence pour aînés à Port-Cartier : la Ville veut aider les promoteurs

On y retrouve notamment la devise latine: "Ad Portum Feliciter".

Affiche devant l'hôtel de Ville de Port-Cartier

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Le maire de Port-Cartier souhaite aider un promoteur privé à concrétiser un projet de résidence pour aînés dans sa municipalité.

Une rencontre d’information et de consultation pour discuter de l’éventuelle construction d’une nouvelle résidence pour aînés à Port-Cartier a attiré plus de 200 personnes mercredi soir.

Il y avait plus ou moins 240 personnes, c’est un succès, ça prouve le besoin pour la ville de Port-Cartier d’une résidence pour personnes âgées à Port-Cartier afin de retenir nos gens à Port-Cartier, souligne Alain Thibault.

Alain Thibault préférerait qu'une entreprise privée réalise le projet plutôt qu'un organisme à but non lucratif (OBNL). Ça rallonge un OBNL, c’est long comme processus, ça demande beaucoup d’implication de bénévole, tout ça… c’est sûr qu’on voudra plus y aller avec un privé et l’accompagner là-dedans, explique le maire.

Le maire de Port-Cartier, Alain Thibault

Le maire de Port-Cartier, Alain Thibault

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Selon une étude de marché, il y aurait un besoin pour environ 70 appartements pour personnes âgées avec des services, rappelle le maire Thibault.

Je fais affaire à l’heure actuelle avec trois promoteurs, le degré d’intérêt n’est pas le même pour chaque promoteur, c’est sûr, on en a un qui est très, très, intéressé.

Alain Thibault, maire de Port-Cartier

Joint au téléphone après son entrevue à Bonjour la Côte vendredi matin, Alain Thibault a refusé d’identifier les promoteurs avec lesquelles la ville est en discussion à ce sujet pour ne pas nuire au dossier et garder la confidentialité.

Le maire de Port-Cartier souhaite que le prix des loyers soit abordable.

Il faut qu’il y en ait pour tout le monde, tous les portefeuilles.

Alain Thibault, maire de Port-Cartier
Assis à une table, un homme et une femme de l'âge d'or utilisent une calculatrice et prennent des notes.

Un couple d'aînés examinant ses finances

Photo : iStock

Par ailleurs, l’administration municipale veut limiter son investissement dans le projet.

C’est le promoteur qui va arriver ici avec l’argent, ce n’est pas nous qui va avancer les fonds, indique Alain Thibault. Le maire reconnaît toutefois que même avec un partenaire privé, un tel projet risque de ne pas se faire à coût nul pour la municipalité. C’est sûr que l’on a des programmes de crédits de taxes et on va les accompagner là-dedans en leur amenant les services, enchaîne le maire.

Le programme de crédits de taxes actuellement en vigueur à Port-Cartier permet de consentir un congé de taxes de 100% pour les trois premières années après la construction et de 50% pour les deux années suivantes.

La Ville et Développement économique Port-Cartier seront de la partie pour accompagner les promoteurs, fait valoir Alain Thibault.

Avec les informations de Bis Petitpas et François Robert

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Politique municipale