•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pannes de courant : près de 12 800 résidences toujours dans le noir au N.-B.

Un arbre renversé par le vent bloque une route.

Un arbre tombé en travers du chemin Manawagonish, à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick.

Photo : CBC/Graham Thompson

Radio-Canada

À 6 h 30 samedi, les pannes de courant touchaient près de 12 800 foyers au Nouveau-Brunswick et moins de 800 en Nouvelle-Écosse.

Des dizaines de milliers de foyers au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse ont été privés de courant tandis que des vents violents déferlaient sur la région depuis jeudi.

Durant l'après-midi de vendredi, il y avait plus de 50 000 foyers touchés au Nouveau-Brunswick et au moins 12 000 en Nouvelle-Écosse. Plusieurs milliers de ménages ont aussi été privés d'électricité durant la journée de vendredi à l'Île-du-Prince-Édouard.

Les restrictions de traversée ont été levées au pont de la Confédération, liant l'Île-du-Prince-Édouard et le Nouveau-Brunswick et les automobilistes peuvent désormais utiliser la route sans problème.

L'École Étoile de l'Acadie à Rogersville a été fermée en raison des pannes de courant, avait indiqué vendredi le District scolaire francophone Sud. Des écoles de langue anglaise ont également été fermées à divers endroits du sud de la province.

Une ligne électrique endommagée le long d'une route rurale.

Une branche tombée sur des fils électriques à French Lake, au sud de Fredericton, vendredi matin.

Photo : Gracieuseté

Les départs des traversiers de la société Marine Atlantique en Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve prévus pour 11 h 45 vendredi ont été annulés.

Le service de traversier entre l'Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse ont été suspendus à cause des vents.

Des avertissements de vents forts et de pluie d’Environnement Canada sont en vigueur vendredi au Nouveau-Brunswick, dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse et sur toute l’Île-du-Prince-Édouard.

Les rafales peuvent atteindre plus de 90 km/h par endroits et causer des dommages, selon Environnement Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !