•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des dépouillements judiciaires ordonnés dans Hochelaga et Port Moody–Coquitlam

Une urne d'Élections Canada.

Les résultats ont été très serrés dans les deux circonscriptions en question.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Radio-Canada

Il y aura dépouillement judiciaire dans les circonscriptions d’Hochelaga, à Montréal, et de Port Moody–Coquitlam, à l'est de Vancouver.

La Cour supérieure du Québec et la Cour suprême de la Colombie-Britannique ont accédé aux demandes respectives du Bloc québécois et du Nouveau Parti démocratique d’y recompter les voix.

Dans Hochelaga, la libérale Soraya Martinez l'a emporté par 328 voix contre le bloquiste Simon Marchand. Le Bloc québécois allègue que des « irrégularités » y auraient été commises lors du scrutin du 21 octobre.

Dans Port Moody–Coquitlam, la conservatrice Nelly Shin a devancé la néo-démocrate Bonita Zarrillo par seulement 153 voix. Le NPD allègue notamment que « plus de 500 votes » y ont été annulés.

Une autre décision, celle-là concernant la circonscription de Québec, doit être rendue vendredi. Le libéral Jean-Yves Duclos y a obtenu 325 voix de plus que la bloquiste Christiane Gagnon. Le Bloc y a signalé de possibles « anomalies ».

La loi prévoit qu’il peut y avoir recomptage notamment si, dans les quatre jours suivant la validation des résultats, un électeur ou un candidat en fait la requête auprès d’un juge pour cause d’irrégularités alléguées dans le dépouillement.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Politique