•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Cour d'appel rejette la requête du tireur de La Loche

L'École communautaire de La Loche, en Saskatchewan, a été le théâtre d'une fusillade mortelle le 22 janvier 2016.

L'École communautaire de La Loche a été le théâtre d'une fusillade mortelle le 22 janvier 2016.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Cour d'appel de la Saskatchewan a rejeté la requête du tireur de La Loche, qui demandait au plus haut tribunal de la province de lui imposer une peine pour adolescents.

Le tireur, qui a plaidé coupable, a été condamné à la prison à vie, avec une possibilité de libération conditionnelle après 10 ans.

L’avocat du tireur, qui avait 17 ans au moment de la tuerie, en janvier 2016, a alors porté cette peine pour adultes en appel. L’audience devant la cour d’appel s’est tenue en avril.

Dans la décision rendue publique jeudi, les juges de la Cour d’appel concluent, à une majorité de deux contre un, que la juge de la Cour provinciale n’avait pas commis d’erreur en infligeant au tireur une peine pour adultes.

Contrairement à ses collègues, Jerome Tholl et Robert Richards, la juge Georgina Jackson indique qu’elle aurait imposé la peine maximale pour mineurs, soit 10 ans. Elle a notamment repris l’argument que l'accusé n’avait pas de casier judiciaire avant la fusillade.

La Cour d’appel a maintenu l'ordonnance de non-publication sur l’identité du tireur.

Quatre morts

Il y a presque quatre ans, le tueur avait fait irruption dans l’école secondaire de la communauté après avoir abattu deux adolescents de 13 et 17 ans dans une maison. Il a ensuite tué deux personnes, dont un enseignant, et a blessé sept personnes avant d'être arrêté par la Gendarmerie royale du Canada.

Saskatchewan

Système juridique