•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Blaine Higgs songe à déclencher des élections surprises

Blaine Higgs au milieu d'une foule.

Blaine Higgs à Quispamsis le soir de son élection le 24 septembre 2018.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

La Presse canadienne

Une odeur d'élections surprises se fait sentir au Nouveau-Brunswick, où le gouvernement minoritaire progressiste-conservateur est en place depuis moins d'un an.

Le premier ministre Blaine Higgs a admis songer à cette idée à la suite d'une décision de la Cour d'appel du Nouveau-Brunswick qualifiant d'inconstitutionnelle la tentative du gouvernement d'inclure les travailleuses et travailleurs des foyers de soins parmi les services essentiels.

Ce verdict de la Cour d'appel confirme la décision rendue plus tôt cette année par la Cour du Banc de la Reine, qui ordonnait à la province de rendre la loi conforme à la Charte des droits et libertés avant janvier 2020.

Le premier ministre Blaine Higgs a déclaré mercredi qu'il était prêt à porter l'affaire devant la Cour suprême du Canada ou de déclencher des élections précisément sur cet enjeu afin de résoudre l'impasse.

La province dispose de 30 jours pour porter le jugement en appel, mais l'opposition estime que le gouvernement devrait retourner à la table de négociation.

Blaine Higgs jure que ce dossier lui tient tellement à coeur qu'il est prêt à retourner en élection sur cet enjeu précis.

Le syndicat qui représente les travailleurs des foyers de soins réclame des augmentations salariales de trois pour cent par année pendant les quatre années de la nouvelle convention collective, mais le premier ministre maintient que la province n'en a pas les moyens.

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale