•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous pourrez à nouveau stationner la nuit au centre-ville de Rimouski cet hiver

La rue Saint-Germain Ouest à Rimouski.

La rue Saint-Germain Ouest à Rimouski

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Radio-Canada

Les automobilistes qui voudront stationner leur véhicule la nuit au centre-ville de Rimouski pourront le faire pendant un projet pilote pour une deuxième année consécutive.

Le stationnement de nuit est interdit sur les chemins publics de Rimouski entre le 1er novembre et le 15 avril, de 23 h à 6 h, mais il sera autorisé dans la zone du projet pilote lorsque les conditions météorologiques le permettront, a indiqué la Ville dans un communiqué de presse publié jeudi.

Les limites de la zone ciblée pour le projet pilote se trouvent au sud du fleuve, à l’ouest de la montée Industrielle-et-Commerciale, au nord de la voie ferrée et à l’est du boulevard de la Rivière.

La zone du centre-ville a été ciblée en raison de son fort achalandage et du nombre élevé de commerces qui s’y trouvent, a expliqué la Ville.

La première année du projet pilote a été une belle réussite, a mentionné le maire de Rimouski, Marc Parent. Nous souhaitons cependant évaluer les résultats du projet pour une deuxième saison hivernale avant d’amorcer la seconde phase.

Le maire a affirmé que l’objectif est aussi de se doter d’outils technologiques permettant aux citoyens d’être informés instantanément lorsque le stationnement de nuit est possible dans les chemins publics.

D’ici là, les citoyens pourront consulter la section Stationnement du site Internet de la Ville afin de s’assurer de la possibilité de stationner dans les rues du centre-ville en toute légalité. Des stationnements de rechange seront aussi accessibles lorsque le stationnement de nuit ne sera pas permis au centre-ville.

Lors de la première année du projet pilote, le stationnement de nuit dans les rues du centre-ville a pu être autorisé à 92 reprises sur une possibilité de 167 jours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Politique municipale