•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Monographie de la violence, de Patricia Houle

Portrait en couleur, en extérieur, de trois-quarts, de l'autrice Patricia Houle, sur une trottoir, en ville. Elle porte des lunettes et un veston gris. L'arrière-plan est flou.

L'autrice Patricia Houle

Photo : Michaël Laforest

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Patricia Houle fait partie des 22 poètes en lice pour le Prix de poésie Radio-Canada 2019.

Biographie

Originaire de Mont-Laurier, Patricia Houle est arrivée en région métropolitaine à l’âge de 17 ans. Elle a depuis étudié la littérature et la danse, écrit de la poésie et fait un séjour d'études à Saint-Pétersbourg. Malgré une juste dose d'écoanxiété, elle poursuit actuellement une maîtrise afin de se spécialiser en littérature russe des femmes; ses obsessions concernent l'espace mortuaire ainsi que les questions de classe sociale, de corporalité et de transmission intergénérationnelle.

Premières lignes

une série de manifestations physiques de l’anxiété : dents qui s’enfoncent dans les joues une main empoigne la chair de l’avant-bras je m’endors en arrachant ma peau mouvements largo-allegro-largo, un ou deux fidgets dans ma poche que je montre aux gens en disant
je suis une enfant à besoins particuliers.

Ce qu’en pense le comité de sélection

« Comment reçoit-on le monde quand on est une femme? Ce poème ne pose pas de questions. Il a, pour lui, la prétention de la lucidité sur une angoisse – celle d’être femme – qui se transmet, qui s’écrit au sein d’une généalogie de la douleur. La langue y est dépouillée, dénudée même. Quand respirer devient difficile, la poésie se substitue à l’air, et elle fait mieux que l’air. Ce poème pleinement féministe donne envie de respirer; la langue, qui y trépigne, ébranle tout, jusqu’aux corps. »
Serge Agnessan, membre du comité de sélection 2019

Véritable tremplin pour les écrivaines et les écrivains canadiens, le Prix de la création Radio-Canada (Nouvelle fenêtre) sont ouverts à toute personne qui écrit, de façon amateur ou professionnelle. Ils récompensent chaque année les meilleurs poèmes, nouvelles et récits inédits soumis au concours.

La gagnante ou le gagnant remportera :

  • la publication de son texte sur Radio-Canada.ca;
  • une résidence d'écriture de deux semaines au Banff Centre des arts et de la créativité en Alberta; 
  • une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !