•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouveaux brasiers éclatent près de Los Angeles

Le reportage de notre envoyée spéciale Laurence Martin

Photo : afp via getty images / Josh Edelson

Radio-Canada

De nouveaux incendies ont pris naissance jeudi près de Los Angeles, dans le sud de la Californie, forçant d’autres d’évacuations et faisant planer la menace de coupures de courant supplémentaires.

Au total, une dizaine de feux de forêt sont actifs dans l’État de l'ouest du pays. La plupart sont localisés dans le sud de la Californie, où des vents violents compliquent la tâche des milliers de pompiers qui sont à l’œuvre.

Deux incendies se sont notamment déclarés dans la nuit de jeudi, à environ 100 kilomètres à l’est de Los Angeles. Il s’agit du feu 46 et du feu Hillside. Ce dernier a déjà détruit plusieurs bâtiments en plus de forcer l’évacuation d’une partie de la ville de San Bernardino, selon les pompiers locaux.

Quant au feu 46, il est localisé dans la vallée de Jurupa, à quelques kilomètres au sud de San Bernardino. Il a ravagé un secteur de 60 hectares jusqu’à présent, selon Cal Fire, l’agence des pompiers de Californie. Ce brasier a également entraîné des évacuations.

Les vents forts, le faible taux d’humidité et la sécheresse de la végétation créent des conditions « extrêmement critiques », selon le Service national de météorologie (NWS), qui prévoit des rafales de 65 km/h à 100 km/h jusqu’en milieu d’après-midi, jeudi.

L’opérateur électrique Edison a par ailleurs indiqué qu’il pourrait couper l’alimentation de ses lignes à haute tension dans le secteur afin d’éviter les courts-circuits qui peuvent provoquer des incendies. Quelque 64 000 usagers de la région sont concernés par cette mesure.

La compagnie a aussi affirmé que le feu Easy, qui s’est déclaré mercredi matin tout juste à l’ouest de Los Angeles, a pris naissance près de l’une de ses lignes à haute tension, sans toutefois confirmer si son équipement était bel et bien en cause.

Ce brasier est présentement contenu à seulement 5 % et il a ravagé une zone de 600 hectares, selon Cal Fire. Il a aussi forcé l’évacuation d’environ 20 000 personnes.

Quatre personnes discutent avec un pompier devant une porte de garage.

Des citoyens discutent avec un pompier tandis que la maison d'un voisin brûle, dans le quartier North Park, à San Bernardino.

Photo : afp via getty images / Josh Edelson

Fréquence accélérée

Mercredi, la bibliothèque présidentielle Ronald-Reagan était menacée par le feu Easy, mais un moyen préventif inusité a permis de la sauver des flammes.

L'administration de la bibliothèque avait prévu le coup au printemps : un troupeau de 500 chèvres s'était affairé à brouter l'herbe et les broussailles tout autour du bâtiment, créant ainsi une zone tampon où les flammes n'ont pu progresser. Le brasier s’est arrêté à environ 30 mètres de la bibliothèque, qui est maintenant hors de danger.

Dans le même secteur, le feu Getty, qui a fait des dommages sur plus de 300 hectares, était en voie d’être maîtrisé, jeudi.

Dans le nord de l’État, près de San Francisco, les pompiers ont aussi fait certains progrès. Ils ont réussi à maîtriser à 60 % le feu Kincade, qui a dévoré plus de 31 000 hectares dans la région viticole de Sonoma depuis une semaine. La maîtrise complète de ce brasier nécessitera toutefois des semaines de travail, selon les autorités.

Dimanche, toute la Californie avait été placée en état d’urgence par le gouverneur Gavin Newsom. La saison des incendies fait régulièrement des ravages en Californie, mais leur fréquence s'est sensiblement accélérée ces dernières années. En novembre 2018, l'État avait connu le feu Camp, l'un des incendies les plus meurtriers de son histoire, faisant 86 morts et plusieurs dizaines de milliers de déplacés.

Avec les informations de Dominique Arnoldi et de l'Agence France-Presse

Incidents et catastrophes naturelles

International