•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enfant de 3 ans poignardé : un homme de 33 ans accusé

Égoportrait de Daniel Jenson, vu de près. Il porte une tuque et a l'air sérieux.

Daniel Jensen, qui a été accusé de tentative de meurtre, était connu des forces policières. Un juge lui avait ordonné en juillet dernier de ne pas avoir de contact avec la mère de l'enfant.

Photo : page Facebook de Daniel Jensen

Radio-Canada

Daniel Jensen, 33 ans, est accusé de tentative de meurtre à l’endroit du garçon de 3 ans poignardé dans la nuit du 30 octobre à Winnipeg.

La police a confirmé, jeudi matin, que le petit garçon est toujours dans un état critique à l’hôpital.

Les forces de l’ordre l’ont retrouvé, mercredi, vers 2 h 35, dans une maison de l’avenue Pritchard. L'enfant souffrait de blessures sur le haut du corps causées par une arme blanche.

Vers 16 h, le même jour, la police de Winnipeg a arrêté le suspect dans la zone de la rue McPhillipps et de l’avenue Leila. Daniel Jensen, qui est l’ex-conjoint de la mère du petit garçon, n'est pas son père biologique.

Le soir des faits, le suspect et son ex-conjointe ont eu une dispute sur la rue Main au cours de laquelle il aurait agressé cette dernière. Sa vie n’est pas en danger, selon la police.

La police croit que Daniel Jensen s’est ensuite rendu dans la maison de l’avenue Pritchard pour attaquer l’enfant.

En plus de l'accusation de tentative de meurtre, Daniel Jensen est aussi accusé de voies de fait causant des lésions corporelles, de non-respect des conditions imposées par le juge et de non-respect d’une ordonnance de probation. Il a été placé en détention.

Connu des services de police, Daniel Jensen a, par le passé, été mis en cause dans des violences domestiques.

En juillet dernier, il a été accusé d’agression avec armes et de méfaits sur une propriété ayant causé des dégâts de moins de 5000 $. Il a été relâché sous conditions et ne pouvait avoir de contacts avec la mère de l'enfant, ni posséder d'armes.

Manitoba

Procès et poursuites