•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Australie veut utiliser la reconnaissance faciale pour bloquer l'accès à la pornographie

Enseigne au néon annonçant du matériel pornographique

L'Australie veut vérifier l'âge de ceux et celles qui accèdent aux sites pornographiques à l'aide de la reconnaissance faciale, une méthode qui est déjà l'objet de plusieurs critiques.

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

L’Australie croit avoir trouvé une solution pour restreindre l’accès à la pornographie aux personnes mineures. Le gouvernement a proposé d’utiliser la reconnaissance faciale pour confirmer l’âge des internautes avant de les laisser regarder de la pornographie ou parier en ligne, selon ce que rapportaient hier le site Engadget et le Sydney Morning Herald

« Le ministère de l’Intérieur développe présentement un service de vérification, le Face Verification Service, qui associerait la photo d’une personne à l’un de ses documents d’identification officiels pour attester son identité », a écrit l’agence gouvernementale dans une soumission au Parlement (Nouvelle fenêtre). « Cela pourrait aider à la vérification de l’âge, par exemple pour empêcher une personne mineure d’utiliser le permis de conduire d’un de ses parents afin de contourner les contrôles mis en place. »

Une méthode qui n'a pas passé le test au Royaume-Uni

Cette suggestion arrive quelque temps après que le Royaume-Uni a complètement échoué à mettre une telle mesure en place. En effet, on apprenait, le 16 octobre dernier, que le gouvernement de Boris Johnson avait abandonné un projet de loi similaire. Parmi les méthodes proposées pour atteindre ces fins, le gouvernement envisageait également la reconnaissance faciale pour deviner l’âge d’un ou d'une internaute à partir de ses données biométriques. 

L'épineuse question de la vie privée

L’Australie fait maintenant face aux mêmes problèmes qui ont poussé le Royaume-Uni à laisser tomber son projet de loi, notamment les défis techniques qu'engendrent les réseaux privés virtuels (VPN) lorsqu'on désire bloquer quoi que ce soit sur Internet. Par ailleurs, la méthode proposée reviendrait essentiellement à établir un registre des consommateurs et consommatrices de pornographie, ce qui pose d'épineuses questions quant à la protection de leur vie privée. 

Pour faire exécuter la loi, l’Australie utiliserait un nouveau programme de reconnaissance faciale qui serait accessible aux banques, aux agences gouvernementales, aux fournisseurs Internet et à d’autres entreprises. Selon Engadget, cela pourrait devenir un cauchemar en matière de vie privée, en plus de créer des conditions attrayantes pour les pirates informatiques. 

Le gouvernement croit toutefois que la méthode pourrait fonctionner; d’autres pays comme l’Italie et le Danemark ont créé avec succès un système de vérification de l’âge pour les paris en ligne. Un groupe de lobbyistes de l’industrie adulte a plutôt suggéré que les fournisseurs Internet bonifient le contrôle parental pour permettre aux parents de filtrer plus de sites. Il demeure toutefois qu’il y a mille et une applications qui permettent aux internautes de contourner les mécanismes de blocage.

Avec les informations de Engadget, Business Insider, et Sydney Morning Herald

Internet

Techno