•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture prochaine du seul refuge pour jeunes sans-abri du Grand Sudbury

00BD7DBE-4A31-432D-873A-262A9A3FF460

L'Association des jeunes de la rue du Grand Sudbury continuera d'offrir des couvertures et d'autres biens de première nécessité aux jeunes sans-abri.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Radio-Canada

La Ville du Grand Sudbury lancera bientôt un appel d’offres pour trouver un nouveau gestionnaire de refuge pour les jeunes sans-abri. Le seul établissement du genre, géré par l’Association des jeunes de la rue, fermera ses portes à la fin mars 2020.

Le printemps dernier, l’organisme a annoncé qu’il comptait mettre fin à ses activités de gestion du refuge de six lits pour se concentrer davantage sur l’offre de programmes de soutien et de prévention. 

Selon l’ancienne directrice générale, Lise Sénécal, la décision a été motivée par les changements apportés par les gouvernements provincial et fédéral au modèle de financement des refuges pour jeunes. 

Ces établissements doivent maintenant être ouverts aux jeunes de moins de 24 ans et doivent être capables d’admettre des individus sous l’influence de l’alcool ou de drogues.

Denis Constantineau, debout dans un corridor

Denis Constantineau espère que la Ville trouvera un nouveau gestionnaire de refuge mieux outillé pour répondre aux besoins de jeunes.

Photo : Radio-Canada

L’actuel directeur général de l’Association des jeunes de la rue, Denis Constantineau, explique que le refuge avait pour mission de combler un manque de services pour les jeunes sans-abri de 16 à 18 ans, une tranche d’âge qu’il estime être l’une des plus vulnérables dans les rues. 

Il ajoute que l’évolution des besoins des jeunes est aussi l’une des raisons pour lesquelles l’Association des jeunes de la rue fermera son refuge. 

L’un des besoins les plus importants est l’aide psychiatrique. Les jeunes arrivent avec plus de problèmes psychiatriques sévères, note-t-il. 

Nous n’avons pas les ressources ni la capacité de s’occuper de cela au niveau interne. Il y a des risques, donc nous espérons qu’il finira par y avoir davantage de ressources pour répondre aux besoins d’un nouveau refuge.

Denis Constantineau, directeur général de l’Association des jeunes de la rue

M. Constantineau estime qu’il faudrait qu’une agence qui détient une vaste expérience et qui est un bon partenaire communautaire reprenne le flambeau parce qu’il est important d’attirer d’autres partenaires pour soutenir les jeunes et leur transition vers un logement permanent

[La Ville] a jusqu’au 31 mars ou au 1er avril pour mettre en place un autre refuge, donc le temps presse, déclare le directeur général. 

La Ville du Grand Sudbury indique que son appel d’offres sera émis en décembre et que le gestionnaire qui sera choisi devrait ouvrir son refuge en avril 2020. 

Nous cherchons des partenaires communautaires qui travaillent de près avec la jeunesse et qui ont des idées intéressantes et originales pour fournir des services aux jeunes sans-abri, mais qui pourraient aussi avoir besoin de soutien additionnel en santé mentale, en services à l’emploi, ce genre de choses.

Gail Spencer, coordonnatrice des refuges et des programmes pour les sans-abri à la Ville du Grand Sudbury

Des intervenants, dont Mme Spencer, se sont rendus à Toronto cet automne pour s’inspirer des meilleurs pratiques adoptées par les refuges pour jeunes sans-abri de la région. 

[La visite] nous a donné une bonne idée du concept que nous aimerions voir ici à Sudbury, affirme Mme Spencer. 

L’Association des jeunes de la rue poursuivra tout de même son programme de sensibilisation qui comprend notamment la distribution de couvertures, de vêtements et de nourriture aux sans-abri.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Pauvreté