•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La grogne des citoyens amène la STTR à modifier son réseau d’autobus

Deux autobus face à face au terminus du centre-ville de Trois-Rivières

Les nouvelles modifications entreront en vigueur d'ici le 5 janvier 2020.

Photo : Radio-Canada / Anne-Andrée Daneau

Radio-Canada

La Société de transport de Trois-Rivières (STTR) apportera finalement des modifications à son nouveau réseau d’autobus. Depuis son entrée en vigueur, en juillet, les nouveaux trajets ont suscité beaucoup de mécontentement chez les usagers.

Un nouvel arrêt au centre commercial Les Rivières sera ajouté, une demande formulée à de nombreuses reprises par les citoyens. C’est la ligne 16 qui sera déviée et offrira ce nouvel arrêt dès le 5 janvier.

Les lignes 2 et 9 ont été aussi modifiées pour diminuer la distance de marche des usagers.

De plus, des modifications ont aussi été apportées à 11 lignes pour améliorer les correspondances. 

On s’est aperçu, en exploitant le réseau que le temps qu’on avait planifié sur papier [pour les correspondances]  et la réalité, c’est deux choses différentes. On le réalise aujourd’hui.

Luc Tremblay, président de la STTR
L'homme debout dans une salle de l'hôtel de ville

Le conseiller municipal du district de Châteaudun, Luc Tremblay, est le président de la Société de transport de Trois-Rivières (STTR).

Photo : Radio-Canada

Ça a beau avoir été fait avec des experts, il y a quand même des impondérables qui n’avaient pas été prévus, affirme le président de la STTR et conseiller municipal, Luc Tremblay.

La majorité des modifications devraient être en vigueur d'ici le 5 janvier 2020.

Gens assis qui lisent un papier dans la salle du conseil municipal de l'hôtel de ville.

Des usagers du réseau d'autobus ont pris connaissance des modifications lors de la rencontre publique de mercredi soir.

Photo : Radio-Canada

La STTR a annoncé les changements au cours d’une assemblée publique qui a eu lieu mercredi soir dans la salle du conseil municipal à l’hôtel.

Le directeur général de la STTR Guy Demontigny a accordé une entrevue à l'émission Facteur matinal.

Le sujet exact de la rencontre n’avait pas été spécifié. Une vingtaine de personnes se sont déplacées pour l’occasion, alors que d'autres rencontres publiques de la société de transport avaient attiré jusqu'à 150 personnes.

Par ailleurs, le nombre de plaintes est maintenant à la baisse. En juillet, la STTR a reçu 474 et 56, en octobre.

Mieux écouter les usagers

Un comité permanent d’usagers sera formé avec des gens de tous les âges et de tous les horizons. Ils auront comme mandat de formuler des recommandations à la STTR.

La forme exacte que prendra ce comité et l’échéancier du processus n’ont pas encore été fixés.

La STTR étudie actuellement divers scénarios pour que d’autres modifications soient apportées, écrit la société de transport dans son communiqué. La STTR n’exclut pas la possibilité de revoir les horaires afin d’améliorer les correspondances ayant lieu les jours de semaine, à moyen terme.

D’après les informations de Catherine Bouchard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Transport en commun