•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand le lobby des armes américain se fait battre sur son propre terrain

Dans la campagne électorale en Virginie, des groupes pour le contrôle des armes ont dépensé environ quatre fois plus d'argent que la NRA.

Une pancarte électorale appelant à un meilleur contrôle des armes à feu.

L'enjeu du contrôle des armes à feu s'est invité dans la campagne électorale en Virginie.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

Le lobby des armes américain est en train de perdre pour une rare fois la course à l’argent dans une élection. Et en plus, la bataille se passe sur son propre territoire, la Virginie, où se trouve son siège social. La défaite des candidats républicains qu'elle appuie enverrait un puissant signal.

Devant le local électoral de la candidate démocrate Missy Cotter Smasal à Virginia Beach, les militantes sont fébriles.

Ce matin, Shannon Watts, présidente de Moms Demand Action for Gun Sense in America, un groupe national militant pour un plus grand contrôle des armes, est venue les encourager alors qu’elles se préparent à partir frapper aux portes des électeurs.

Shannon Watts, la fondatrice du groupe Moms Demand Action prend la parole devant des militantes.

Shannon Watts, la fondatrice du groupe Moms Demand Action prend la parole devant des militantes.

Photo : Radio-Canada

À Virginia Beach, l’enjeu des armes s’est imposé dans la course pour un des sièges au Sénat de l’État.

C’est qu’au printemps, la ville balnéaire a été le théâtre d’une fusillade dans un complexe municipal qui a fait 12 morts.

Le drame a poussé Allison Graves, une jeune mère de famille dont le mari a survécu à la fusillade, à s’impliquer très activement dans la campagne électorale.

On va se battre pour que quelque chose se produise. On ne veut pas élever nos enfants de cette manière.

Allison Graves
Allison Graves regarde son téléphone cellulaire.

Allison Graves est très active sur les réseaux sociaux dans le cadre de la campagne législative en Virginie.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

Le poids du lobby pour le contrôle des armes

En Virginie, bien que le gouverneur soit démocrate et favorable à des changements sur la question des armes, la législature d’État est contrôlée par les élus républicains. Ils détiennent deux sièges de plus que leurs adversaires tant à la Chambre basse qu’au Sénat.

Un local électoral d'une candidate démocrate, en Virginie.

Le local électoral de la candidate démocrate Missy Coter Smasal, qui reçoit l'appui de militants pour un plus grand contrôle des armes.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

Mais pour reprendre le contrôle de la législature, les démocrates peuvent compter sur l’aide généreuse d’organisations nationales faisant la promotion d’un plus grand contrôle des armes à feu.

Selon le Virginia Public Access Project, un organisme non partisan, le groupe Everytown for Gun Safety, fondé par l’ex-maire de New York Michael Bloomberg, avait dépensé en fin de campagne près de 1,5 million de dollars pour venir en aide à des candidats démocrates.

La National Rifle Association (NRA), elle, avait dépensé quatre fois moins d’argent, soit un peu plus de 350 000 $.

C’est la preuve que la NRA est plus faible qu’auparavant, affirme Shannon Watts de Moms Demand Action, groupe lié à Everytown for Gun Safety. La NRA sait que son message est toxique et elle se tient loin des élections, ajoute-t-elle.

La NRA réplique qu’au-delà de l’argent, elle peut compter sur un mouvement citoyen bien enraciné.

Des affiches électorales, en Virginie.

Des affiches électorales, dont celle du sénateur républicain sortant Bill DeSteph.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

Dans une déclaration écrite, l’un de ses représentants reproche aux organisations de contrôle des armes d’être financées par des gens de l’extérieur, comme Michael Bloomberg, associé à Everytown for Gun Safety.

Ces élitistes investissent de l’argent dans nos communautés pour aider des candidats faibles qui ont en commun leur volonté de mettre de l’avant le programme pro-contrôle des armes de ces milliardaires.

Jason Ouimet, directeur exécutif de l’Institut législatif de la NRA

Un contexte propice au changement

En Virginie, certaines mesures de contrôle des armes disposeraient d’un fort appui populaire.

Une étude publiée en juillet par le Wason Centre for Public Policy de l’Université Christopher Newport avançait que 65 % des électeurs étaient en faveur d’une interdiction des armes d’assaut.

Dans le cas de mesures de vérifications des antécédents avant l’achat d’une arme, cet appui grimpait à 84 %.

Pour atteindre de tels niveaux, il faut bien sûr compter sur les électeurs démocrates, mais aussi sur des indépendants et certains républicains, assure la chercheure Rachel Bitecofer.

Des affiches à l'effigie du groupe Moms Demand Action.

Du matériel qui sera distribué par les militants de l'organisme Moms Demand Action.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

Dans ce contexte, elle croit que les démocrates ailleurs au pays garderont un oeil sur la Virginie, question de voir si le parti réussit à gagner son pari et à reprendre le contrôle de la législature de l’État.

Ça pourrait montrer aux démocrates ailleurs au pays que la politique autour de la question des armes a changé. Auparavant, c’était surtout les militants en faveur du deuxième amendement qui étaient enthousiastes, mais c’était il y a 15 ou 20 ans.

Rachel Bitecofer, politologue à l’Université Christopher Newport

Les résultats du scrutin de mardi en Virginie pourraient ainsi inspirer des stratégies au sein des différents partis politiques, un an avant les élections présidentielles américaines.

Les plages de Virginia Beach.

Viriginia Beach, ville balnéaire, se retrouve au coeur de l'élection législative en Virginie.

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique américaine

International