•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec pourrait bonifier le service d’hémodialyse à Rivière-du-Loup

Un appareil d'hémodialyse.

Un appareil d'hémodialyse

Photo : Radio-Canada / ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Plus de patients pourraient avoir accès au service d’hémodialyse offert au centre hospitalier de Rivière-du-Loup.

Questionnée à l’Assemblée nationale, la ministre de la Santé, Danielle McCann, a confirmé qu’une annonce dans ce dossier pourrait être faite prochainement.

Au cours des derniers jours, des résidents de la région ont dénoncé le fait qu’ils devaient se rendre à Rimouski pour subir ce traitement faute de place en hémodialyse à Rivière-du-Loup.

Actuellement, six chaises sont accessibles trois jours par semaine.

Traitements d'hémodialyse

Traitements d'hémodialyse

Photo : Radio-Canada

Les patients rattachés à l’hôpital de Rivière-du-Loup auront accès à davantage de services d’hémodialyse, a-t-elle annoncé, sans préciser exactement comment le service serait bonifié.

Quand ce sera nécessaire d’aller chercher des services de façon plus lointaine, on est en train de réviser toute la politique du transport pour les personnes qui ont à faire de grandes distances, les frais qu’on [rembourse], a-t-elle ajouté.

Ouvert il y a moins d’un an, le centre satellite d’hémodialyse de Rivière-du-Loup ne fournit pas à la demande. Neuf patients sont inscrits sur une liste d’attente afin d’être transférés à Rivière-du-Loup, évalue le directeur des services professionnels du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, le Dr Jean-Christophe Carvalho.

Les patients doivent demeurer à l'hôpital de quatre à cinq heures pour recevoir leur traitement d'hémodialyse.

Les patients doivent demeurer à l'hôpital de quatre à cinq heures pour recevoir leur traitement d'hémodialyse.

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Il précise que quatre d’entre eux vivent au Bas-Saint-Laurent et que cinq autres qui reçoivent le service dans d’autres régions reviendraient vivre au Bas-Saint-Laurent si le service était offert à Rivière-du-Loup.

La solution la plus accessible rapidement serait d’augmenter le nombre de chaises, indique le Dr Cavalho. Donc, on pourrait ajouter trois chaises, ajoute le directeur, qui attend la confirmation de la ministre McCann.

Il mentionne également que d’autres solutions sont envisagées à plus long terme, comme l’ajout de plages-horaire en soirée, mais qu’elles nécessitent des investissements plus considérables en ressources humaines.

M. Carvalho indique toutefois que l’augmentation éventuelle de la clientèle était prévue lors de l’implantation du service.

Dépendamment des demandes qui entreront, on va continuer de regarder ce qu’il est possible de faire au niveau de l’élargissement des heures d’ouverture, fait-il savoir.

Avec les informations de Patrick Bergeron

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Établissement de santé