•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nelson à travers le regard de Johnny

Johnny, le personnage de drag queen d'Alex Pilon prend la pose devant un bar de Nelson.

Johnny nous offre une visite de la ville de Nelson.

Photo : Radio-Canada / Pierre Beaudoin

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Alex Pilon est tombé amoureux de la ville de Nelson il y a 4 ans. Aujourd'hui, pour cette performance éclair de l'Atelier culturel, nous partons à la découverte de sa ville d'adoption en compagnie de Johnny, son personnage drag queen.

« Avant que tu me le demandes... Non. Je ne mettrai pas de perruque. Il y a des femmes aux cheveux courts », lance Alex, alias Johnny, évoquant son personnage de drag queen.

Johnny aime Nelson

Alex est arrivé à Nelson, petite ville au sud-est de Kelowna, lors des festivités de la fierté gaie en 2016, et ce fut le coup de foudre.

« Pour moi, Nelson est comme une maman qui accueille tout le monde! »

— Une citation de  Johnny

C'est là qu'il a fondé son groupe de drag queen, les Dancing Legs, avec son copain et une amie.

C’était un peu une joke au début, mais ça a pris beaucoup d'ampleur. Il y a maintenant d’autres groupes qui se sont formés, alors nous avons maintenant des “Drag Sisters , dit-il en riant.

Les Dancing Legs devant un édifice de la ville de Nelson.

Les Dancing Legs

Photo : Steve Relf, GoosneckMedia

Les drag queen avec le burlesque

Même si la ville de Nelson est reconnue pour être ouverte à la diversité, il n’y a pas d’endroit spécifique pour les spectacles de drag queen. Alex et son groupe ont appris à composer avec cette réalité.

Comme la communauté burlesque était vraiment présente, on a décidé d’entrer par cette porte, explique Alex. On a déjà produit cinq shows depuis la dernière année. Et je dirais, deux à trois représentations par mois.

De Alex à Johnny

Les spectacles se font généralement en anglais.

Mon anglais n’est pas super, mais ça marche avec mon personnage. Je peux me permettre de faire plein d’erreurs et ça fonctionne. Je ne suis pas gêné de faire une erreur parce que c’est un personnage de toute façon.

L'équipe de tournage se fait prendre en photo avec Johnny.

Une belle journée à Nelson avec Johnny, le personnage de drag queen d'Alex Pilon.

Photo : Radio-Canada / Pierre Beaudoin

On est des gens comme tout le monde, mais on mord dans la vie comme personne d’autre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !