•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première femme à la tête de l’Université des Mines du Canada

Un portrait de Jennifer Abols.

Jennifer Abols occupait depuis le mois d’août un poste de gestionnaire pour une compagnie minière du Royaume-Uni.

Photo : Courtoisie

Radio-Canada

La Sudburoise Jennifer Abols succède à Bruce Jago, le directeur général fondateur de l’École des mines Goodman de l’Université Laurentienne. Mme Abols devient également PDG de la Société de recherche appliquée en innovation minière et réhabilitation (MIRARCO).

Selon un communiqué, avec la fin du mandat de M. Jabo et la retraite de Vic Pakalnis comme président de MIRARCO, le moment était propice de trouver une personne pour diriger les deux organismes afin de miser sur leurs synergies.

Il s’agit pour Mme Abols d’un retour aux sources, car elle a obtenu en 1996 un baccalauréat en génie en métallurgie extractive de l’Université Laurentienne.

Après avoir commencé sa carrière à Timmins, elle a ensuite travaillé à Guelph et à Vancouver, avant d’occuper des postes en Australie, au Portugal, aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Robert Haché devant une grande table dans une salle de réunion

Selon le recteur Robert Haché, l’Université Laurentienne était à la recherche d’une personne enthousiaste et innovatrice du secteur en mesure de cultiver des relations globales et de rapprocher l’industrie et l’Université.

Photo : Université Laurentienne

Nous avons trouvé une leader qui ralliera les gens du campus et préparera les diplômés à faire la transition réussie à leur carrière dans laquelle ils contribueront à des innovations qui feront progresser le secteur minier.

Robert Haché, recteur et vice-chancelier de l’Université Laurentienne

Je me réjouis de cette possibilité et à la perspective d’occuper ce nouveau poste à l’Université Laurentienne, a affirmé Mme Abols. J’ai hâte de travailler avec les gens talentueux de MIRARCO et de l’École des mines Goodman afin de consolider la place de la Laurentienne à titre d’Université des mines du Canada. 

La nomination de Jennifer Abols entre en vigueur le 4 novembre.

L'École des Mines Goodman est nommé en hommage à Ned Goodman, qui a fait un important don à l'Université en 2012 pour l'aider à lancer cette nouvelle école.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Enseignement universitaire