•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feux de forêt : les forts vents font craindre le pire en Californie

Voyez des images aériennes des feux en Californie.

Photo : Getty Images / PHILIP PACHECO

Radio-Canada

Plus de 1,5 million de Californiens se sont réveillés sans électricité mercredi matin alors que les feux qui ravagent l’État depuis le début de la semaine poursuivent leur progression, attisés par des vents de plus de 80 km/h.

Selon le Centre météorologique national (NWC) américain, des vents forts et secs pouvant atteindre 110 km/h en provenance de l’intérieur du continent devraient continuer de souffler sur la Californie au moins jusqu’à jeudi.

Plus d'une douzaine de feux de forêt sont actuellement en activité sur le territoire californien, dont seulement quatre sont en partie contenus par les pompiers.

À Los Angeles, dans le sud de l’État, plus de 9000 personnes ont dû être évacuées ces dernières heures, notamment l'acteur Arnold Schwarzenegger et le joueur de basketball LeBron James.

Le plus important feu, baptisé Getty Fire en référence au musée Getty situé dans le secteur, menaçait toujours mercredi matin le quartier huppé de Brentwood, attisé par les puissants vents du Santa Ana.

Selon les services météorologiques (NWS), les risques d'incendie restent extrêmement critiques dans le sud de l'État en raison des vents de Santa Ana, avec des bourrasques de 130 km/h dans les collines, du très faible taux d'humidité et de la sécheresse de la végétation.

Un pompier marche près du feu.

Le feu de Saddleridge fait rage à Newhall, dans le nord de Los Angeles.

Photo : afp via getty images / JOSH EDELSON

Nouveau feu près de Los Angeles, Easy Fire

Un nouvel incendie s'est déclaré très tôt mercredi, menaçant la bibliothèque présidentielle Ronald-Reagan, près de Los Angeles, qui a été évacuée dans la matinée.

Baptisé Easy Fire, l'incendie attisé par des vents violents s'est déclaré dans la vallée de Simi, au nord-ouest de la métropole californienne, avant de s'étendre sur plus de 500 hectares à la mi-journée, selon les autorités locales. Ce feu a également frôlé le bâtiment où est installé l'avion présidentiel Air Force One utilisé par le président républicain.

Malgré des vents soutenus de plus de 80 km/h, les pompiers affirment avoir réussi à créer une zone tampon qui protège les habitations sur une portion d’environ 15 % du périmètre de l’incendie qui ravage les zones boisées sur les hauteurs de Los Angeles.

Les flammes hors de contrôle ont détruit au moins 12 maisons dans les riches secteurs qui surplombent la ville où au moins 265 hectares de zones boisées sont partis en fumée. Les feux n’ont pour l’instant fait aucune victime, confirment les autorités de l’État.

Cet incendie serait par ailleurs de nature accidentelle, selon le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, qui a été informé par les enquêteurs du service des incendies que c’est la chute d’une branche d’eucalyptus cassée par les forts vents qui a allumé le brasier en tombant sur des lignes électriques du Département de l'eau et de l'énergie de Los Angeles (LADWP), un service public qui dépend de la Municipalité.

Il suffit d'une braise emportée par le vent pour déclencher un autre incendie [...] On sait que des braises peuvent être transportées sur plusieurs kilomètres, donc cet épisode venteux nous inquiète beaucoup.

Ralph Terrazas , chef du service des incendies de Los Angeles
Une ferme menacée par un feu qui progresse dans Valle de Guadalupe, Basse-Californie.

Un incendie dans Valle de Guadalupe, Basse-Californie

Photo : Reuters

Le feu Kincade, 31 000 hectares partis en fumée

Dans le nord de l’État où les forts vents du Diablo attisent au moins quatre importants feux de forêt, plus de 300 kilomètres carrés de forêt et de broussailles, soit plus que la superficie de Laval, au Québec, ont été réduits en cendres dans la région de Sonoma par un gigantesque brasier baptisé Kincade Fire.

Les flammes qui se sont propagées sous l’effet de rafales de vents atteignant 100 km/h par endroits se sont aussi propagées dans la vallée de Napa et à Middletown dans le sud de la vallée.

Le feu a détruit 206 bâtiments, et plus de 90 000 autres sont menacés par les flammes, mais aucun décès n'a été enregistré, selon Cal Fire.

Selon le site du Département californien de la protection des forêts, le feu Kincade n’était contenu qu’à environ 30 % mercredi.

Près de 200 000 personnes ont été déplacées dans le nord de la Californie, et environ un million de personnes dans tout l'État n'ont toujours pas accès à l'électricité en raison d'une panne de courant au cours de la fin de semaine.

Deux pompiers derrière un panache de fumée.

L'incendie Kincade sévit dans le nord de l'État.

Photo : Reuters / Stephen Lam

Interruptions majeures de courant

Plusieurs de ces pannes sont volontairement déclenchées par les compagnies d’électricité pour protéger le réseau de distribution et éviter que des branches ou des débris emportés par les forts vents n’allument de nouveaux incendies en entrant en contact avec des fils sous tension.

C’est la troisième interruption massive d’électricité cette semaine dans l’État. Tout comme des centaines de milliers de citoyens privés de courant et d’eau potable, un grand nombre de restaurants, d’épiceries et d’entreprises agricoles doivent assumer des pertes majeures en raison de l’absence de réfrigération, de lumière et d’énergie.

Visiblement irrité par la situation, le gouverneur de la Californie, Gavin Newsom, a vertement interpellé les fournisseurs privés d’électricité mercredi.

Les fournisseurs peuvent-ils trouver une solution? Et faire ce satané boulot, qui aurait dû être fait il y a bien longtemps, de moderniser leurs lignes électriques, de les enterrer? Faire en sorte de gérer ces coupures d'électricité d'une manière un peu plus sophistiquée?

Gavin Newsom, gouverneur de la Californie

De leur côté, certaines compagnies d’électricité, dont la Pacific Gas and Electric (PG&E), ont promis d’accorder un crédit à leurs clients pour compenser les pertes qu’ils ont subies en raison des pannes d’électricité.

Des équipes d'électriciens canadiens à la rescousse des Californiens

Une équipe de 75 techniciens en électricité, de l'entreprise Rokstad Power, en Colombie-Britannique, est partie prêter main-forte à Vallejo, dans le nord de la Californie. Le propriétaire et PDG, Aaron Rokstad, a déclaré que son entreprise a été appelée à l'aide parce qu'elle avait déjà passé des contrats avec des services publics américains après d'autres catastrophes naturelles comme des ouragans.

Ses équipes déployées à Vallejo s'affaireront notamment à la reconstruction de lignes électriques endommagées par le feu, une fois que les zones seront considérées comme sûres.

Avec les informations de Canadian Press, et Agence France Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Feux de forêt

International