•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le FICFA dévoile sa 33e programmation

Une salle de cinéma durant le Festival international du cinéma francophone en Acadie

Une salle de cinéma durant le Festival international du cinéma francophone en Acadie

Photo : ICI Radio-Canada

Camille Bourdeau

Le Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA) propose une 33e programmation qui comprend une quinzaine de productions acadiennes.

Pour mieux t’aimer de Denise Bouchard et de Gilles Doiron ouvrira le festival le 14 novembre au Théâtre Capitol.

Le réalisateur néo-écossais Paul Émile D’entremont présentera le documentaire Franchir la ligne, au sujet d’athlètes qui affirment leur identité sexuelle dans un monde où l'hétérosexualité est dominante.

Le documentaire La force du rire d’André Roy, mettra en vedette trois hommes vivant avec un handicap, dans le milieu de l’humour. Une projection qui sera riche en émotions puisque l’humoriste Martin Saulnier, décédé plus tôt cette année, a participé au tournage.

Martin Saulnier sur scène lors d'un gala.

Martin Saulnier a marqué la scène de l'humour en Acadie.

Photo : Radio-Canada / Facebook/Martin Saulnier

Les documentaires Belle-Île en Acadie de Phil Comeau et Le Royaume perdu de Julien Cadieux seront présentés le 17 novembre en après-midi.

Une dizaine de films acadiens seront présentés dans le cadre des séances de courts métrages. Entre autres, Le bonheur de Lucien de Nathalie Hébert, réalisé dans le cadre du concours Tremplin de l’ONF, qui permet à un cinéaste de réaliser son premier documentaire.

Le FICFA sera aussi l’occasion de voir plusieurs films québécois dont tout le monde parle, comme le film Antigone de Sophie Deraspe, qui représentera le Canada aux Oscars pour le meilleur film international.

Le dernier film de Xavier Dolan, Mathias et Maxime, y sera aussi présenté, tout comme le drame lumineux Il pleuvait des oiseaux, de Louise Archambault.

On retrouvera des films primés au Festival de Cannes parmi les films de fiction internationaux, dont le film de clôture, Portrait de la jeune fille en feu, qui a remporté le prix du scénario et Atlantique, un drame mystérieux qui a remporté le Grand Prix du festival.

De nombreuses séances de courts métrages seront présentées par thèmes : animation jeunesse, animation, découverte de soi et diversité au féminin.

Volet arts médiatiques

Comme chaque année, le FICFA propose des activités de création en arts médiatiques afin de contribuer au développement de l’industrie cinématographique en Acadie.

Acadie Underground permettra aux participants de créer un film en super 8, et les Séances éphémères proposeront une série des films muets, agrémentés par un orchestre maison qui jouera durant les projections.

L’événement Objectifs obliques mettra sept équipes au défi de réaliser un court métrage selon un thème pigé au hasard.

De nombreux ateliers et conférences sur le cinéma seront présentés au cours de la semaine.

Trois expositions d’art seront présentées dans le cadre du festival, entre autres, l’Exposition dissonances rurales de Rémi Belliveau, qui présente des enregistrements analogues de trois joueurs de violon ayant joué au Monument Lefebvre de Memramcook de 1945 à 1976.

L'artiste Rémi Belliveau

Une exposition de l'artiste Rémi Belliveau sera présentée pendant le FICFA.

Photo : Radio-Canada

Le Festival international du cinéma francophone en Acadie sera présenté du 14 au 22 novembre 2019 dans la région de Moncton. La programmation complète est disponible sur le site officiel du FICFA.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Cinéma