•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec suspend son programme d'immigrants investisseurs

Un drapeau du Canada sur l'asphalte

Le taux de rétention des immigrants millionnaires qui ont bénéficié de ce programme est de seulement 16 %.

Photo : iStock

Le gouvernement Legault a décidé de suspendre, jusqu’au 1er juillet 2020, son controversé programme réservé aux immigrants investisseurs, qui permet d’obtenir à terme une résidence permanente au Canada.

Ce programme était réservé aux millionnaires ou milliardaires étrangers, qui, en fonction de leurs moyens financiers, pouvaient recevoir un certificat de sélection du Québec (CSQ). Un total de 1900 places était octroyé par Québec.

Pour être admissible, un candidat étranger devait disposer d’un avoir net d’au moins deux millions de dollars « obtenu licitement », précise d’ailleurs le gouvernement du Québec.

Par ailleurs, ces personnes, qui doivent avoir l’intention de s’établir au Québec, devaient faire un prêt de cinq ans de 1,2 million à Investissement Québec. À l’échéance de ce placement, cette somme, sans intérêt, était retournée au candidat, qui pouvait demander sa résidence permanente.

Selon des documents qu’a pu consulter Radio-Canada, la grande majorité des demandes reçues dans ce programme proviennent de Chine, loin devant des ressortissants venant d’Iran, du Bangladesh, du Vietnam ou encore des Émirats arabes unis.

Des immigrants fantômes

De nombreuses anomalies ont été répertoriées au cours des dernières années et « la volonté du gouvernement » est de « réviser » ce programme des investisseurs.

Un reportage d’Enquête, en septembre 2018, avait d’ailleurs levé le voile sur ces immigrants fantômes, qui mettent rarement les pieds au Québec. Ces candidats auraient avant tout utilisé ce programme pour entrer au pays et réaliser des investissements financiers.

Selon le ministère de l’Immigration, le taux de présence début 2019 des personnes immigrantes sélectionnées dans cette catégorie entre 2008 et 2017 n’était que de 16%.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !