•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Congédiée pour avoir demandé à voir les caleçons des garçons de l'école

Une école et son jardin.

Delphine Yvette Andrée Guérineau cherchait à trouver le propriétaire d'un sous-vêtement souillé laissé sur le couvercle d'un siège de toilettes.

Photo : Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSF)

Radio-Canada

La directrice adjointe d'une école francophone de Comox a été congédiée après avoir obligé tous les garçons de la 3e à la 11e année à lui montrer leurs sous-vêtements pour prouver qu'ils n'avaient pas laissé un sous-vêtement souillé dans les toilettes.

Delphine Yvette Andrée Guérineau a perdu son emploi à l'École Au-cœur-de-l'île, l'an dernier, à la suite de l'incident. Elle est maintenant réprimandée par le commissaire à la réglementation des enseignants de la province, selon une entente de résolution rendue publique mardi.

Mme Guérineau n'a pas démontré un comportement approprié pour un symbole d’autorité, et ses gestes pourraient causer un préjudice émotionnel aux élèves, indique le document.

Couloir d'école primaire moderne.

La directrice adjointe a admis avoir commis une faute en exigeant des élèves qu'ils lui prouvernt qu'ils portaient un caleçon.

Photo : Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSF)

Le 19 juin 2018, des sous-vêtements souillés ont été retrouvés sur un couvercle de toilettes dans les toilettes des garçons, selon le document. Il y avait des excréments sur le sol à proximité.

Cherchant à retrouver le responsable, Mme Guérineau a visité toutes les classes de la 3e à la 6e année et a demandé à chaque garçon de lui montrer la ceinture de son caleçon. Mme Guérineau a ensuite placé les élèves de la 7e à la 11e année en rangée et leur a demandé de faire la même chose.

Le district scolaire l'a mise en congé payé deux jours plus tard, puis l'a renvoyée le 1er octobre 2018, avec une date de fin de contrat qui entrait en vigueur le 17 septembre 2018.

Le district a signalé Mme Guérineau à la Direction de la réglementation des enseignants en décembre. Elle a admis avoir commis une faute professionnelle et a consenti à une réprimande.

Avec les informations de Bethany Lindsay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !