•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une « crise de suicides » déclarée par la Première Nation innue de Sheshatshiu

Photo de Eugene Hart.

Le chef de la Première Nation innue de Sheshatshiu, Eugene Hart, demande plus d'appuis pour prévenir les tentatives de suicide dans sa communauté.

Photo : CBC / Jacob Barker

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une communauté innue au Labrador est en situation de crise, car 10 résidents ont tenté de se suicider dans les derniers jours.

Le chef de la Première Nation innue de Sheshatshiu, Eugene Hart, indique ces jeunes ont entre 10 et 18 ans. Il précise que les tentatives de suicide ont eu lieu après la mort d’une femme de 20 ans dont le corps a été trouvé samedi dans le lac Melville.

Le chef Hart indique que Sheshatshiu, située à 30 kilomètres de Happy Valley-Goose Bay, n’a pas les ressources pour gérer une telle crise.

Le Mary May Healing Centre, un centre autochtone de guérison, est ouvert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Mais ce n'est pas assez pour répondre aux besoins de la communauté de 1000 personnes qui était déjà en deuil après la mort de 14 résidents, de causes naturelles, lors des derniers mois.

Nous avons certaines ressources, mais nous avons besoin de l’aide extérieure. Cette aide supplémentaire commence à arriver, indique Eugene Hart.

Le chef Hart a déjà contacté le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et Santé Canada pour demander de l'aide supplémentaire.

Une situation « sans précédent », selon Dwight Ball

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Dwight Ball, indique que la situation à Sheshatshiu est sans précédent.

M. Ball assure que des conseillers en intervention d’urgence supplémentaires ont été déployés dans la communauté.

La priorité est de donner aux jeunes le soutien dont ils ont besoin, indique M. Ball. C'est un enjeu important et nous travaillons avec la communauté pendant cette période difficile.

M. Ball indique que la situation à Sheshatshiu, où le nombre de tentatives de suicide est extraordinaire, selon lui, témoigne des difficultés vécues par les communautés autochtones.

Un taux de suicide élevé chez les Innus

Une étude publiée en 2016 dans l'American Journal of Public Health montre que le taux de suicide chez les Innus du Labrador est 10 fois plus élevé que la moyenne nationale.

Au cours des cinq dernières années, le neveu et la soeur du chef Hart se sont suicidés.

Il explique que ces morts et ces expériences l’ont poussé à devenir chef de la Première Nation. En 2018, il avait déclaré à CBC qu’il avait constaté un risque élevé de suicide chez des résidents de la communauté, surtout chez les jeunes sous la tutelle de la province qui revenaient à Sheshatshiu après avoir été hébergés par des familles d’accueil dans d’autres régions de Terre-Neuve-et-Labrador.

D'après les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !