•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grève au Musée d’art contemporain de Montréal

La façade du Musée d'art contemporain, situé en plein cœur du Quartier des spectacles.

Le Musée d'art contemporain de Montréal

Photo : Radio-Canada / Marianne Meunier

La Presse canadienne

Quelque 30 membres du syndicat du Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) font la grève toute la journée, mercredi.

La manifestation a lieu en matinée devant les bureaux de l’établissement situés sur la rue Sainte-Catherine Ouest.

Le syndicat estime que les augmentations salariales proposées à ses membres sont faméliques. Il dénonce aussi la précarité d'emploi.

Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), qui représente le personnel du MAC, signale que l’augmentation salariale est de 5,25 % sur cinq ans, alors que l’indice mensuel de l’emploi de l’Institut du Québec pour septembre 2019 faisait état de hausses salariales moyennes au Québec de 6 % par année.

Le syndicat demande à l’employeur de considérer que la culture est une plus-value pour la société, tant pour les retombées économiques que l’enrichissement collectif qu’elle procure. Les salaires et les conditions de travail devraient donc en refléter l’importance, selon le syndicat.

Le 3 octobre dernier, le personnel syndiqué du musée s'est prononcé à l’unanimité pour un mandat de grève de 10 jours qu’il exercera au moment jugé opportun. Parmi les emplois touchés, on compte notamment ceux de conservateur ou conservatrice responsable, de registraire, d’adjoint ou adjointe à la gestion des ressources documentaires et d’adjoint ou adjointe à la conservation.

La moitié du personnel a un statut d'emploi occasionnel.

Arts visuels

Arts