•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Première Nation de North Spirit Lake toujours plongée dans une crise de santé publique

Sol Mamakwa s'adresse au président de l'Assemblée législative.

Le député de Kiiwetinoong, Sol Mamakwa, veut que le gouvernement ontarien soit davantage proactif pour aider la communauté de North Spirit Lake.

Photo : Assemblée législative de l'Ontario

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le député néo-démocrate Sol Mamakwa demande encore une fois au premier ministre Doug Ford de mener des actions concrètes pour venir en aide à la Première Nation de North Spirit Lake, en Chambre, mardi. La communauté a déclaré l’état d’urgence le 24 octobre dernier.

La communauté de la Première Nation de North Spirit Lake fait face à d’importants problèmes de toxicomanie et de pannes de ses systèmes d’eau potable et d’électricité.

Sol Mamakwa, député néo-démocrate de Kiiwetinoong, la circonscription où se trouve North Spirit Lake, a visité la communauté la semaine dernière.

Les enseignants et les infirmières ont été forcés de quitter la communauté en raison d’un manque de services de base nécessaires dans les établissements pour faire leur travail, a lancé M. Mamakwa, porte-parole de l’opposition officielle en matière d’affaires autochtones.

Le gouvernement va-t-il continuer d’invoquer l’excuse de la juridiction pour éviter d’aller de l’avant et d’aider North Spirit Lake? a-t-il demandé au premier ministre ontarien, Doug Ford.

Les enfants vivent un traumatisme à cause de cela et ont besoin d'aide.

Une citation de :Sol Mamakwa, député néo-démocrate de Kiiwetinoong
Une carte du Nord-Ouest de l'Ontario.

North Spirit Lake est situé à environ 170 kilomètres au nord-est de Red Lake, en Ontario, sur la rive sud-ouest du lac North Spirit. La communauté n’est accessible que par voie aérienne et par les routes d’hiver saisonnières.

Photo : Google Maps

M. Ford a redirigé la question vers son ministre des Affaires autochtones, Greg Rickford.

Le ministre a répondu que la province a mobilisé des ressources, par l'entremise du Centre provincial des opérations d’urgence (CPOU), pour régler les problèmes d’infrastructures urgents, en collaboration avec le ministère fédéral des Services aux Autochtones.

Greg Rickford répond à une question.

Greg Rickford est le député de Kenora—Rainy River, la circonscription voisine de celle de Kiiwetinoong.

Photo : Assemblée législative de l'Ontario

Selon le député néo-démocrate, la réponse du ministre est trompeuse.

Bien que la communauté soit reconnaissante de l’aide du CPOU, la coordination des appels n’est pas la même chose que de diriger une intervention en cas de crise, a souligné M. Mamakwa.

La communauté dit que ce n’est pas parce qu’ils sont petits qu’il faut les ignorer et les négliger [...]. Est-ce que ce gouvernement fera partie de la solution pour aider North Spirit Lake, oui ou non?

Une citation de :Sol Mamakwa, député néo-démocrate de Kiiwetinoong

La réponse est oui et nous le faisons déjà, s’est défendu M. Rickford. J’ai représenté la communauté en tant que député fédéral, et je ne la considérais pas comme une petite communauté.

Nous sommes dans une crise [...] et c’est pourquoi nous avons fourni un soutien financier, a ajouté le ministre. Je me suis engagé à envoyer de l’aide en santé mentale.

La chef de la Première Nation de North Spirit Lake, Caroline Keesic, et les membres de son conseil ont déclaré l’état d’urgence en raison de l’escalade du trafic de drogues qui alimente l’épidémie de toxicomanie et d’une panne du système de distribution d’eau.

Selon un communiqué relayé par la Nation Nishnawbe Aski (NAN), North Spirit Lake subit des interruptions d'électricité et d'eau à répétition en raison d’un manque de personnel qualifié.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !